/world/usa
Navigation

Le Pentagone déploie le porte-avions Nimitz dans le Golfe

Le Pentagone déploie le porte-avions Nimitz dans le Golfe
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Pentagone a déployé, ces derniers jours, le porte-avions USS Nimitz dans le Golfe, assurant que ce retour n’était provoqué par «aucune menace» après l’assassinat d’un scientifique nucléaire iranien, mais plutôt pour compenser le retrait des troupes américaines d’Afghanistan.

«Aucune menace spécifique n’a provoqué le retour du groupe aéronaval du Nimitz», a déclaré samedi la capitaine de frégate Rebecca Rebarich, porte-parole de la 5e Flotte qui couvre le Moyen-Orient.

La présence du porte-avions dans le Golfe n’est donc pas liée à l’assassinat, vendredi, de Mohsen Fakhrizadeh, scientifique iranien de haut rang travaillant dans le secteur nucléaire, selon cette responsable.

«Le porte-avions USS Nimitz est revenu dans la (zone de) la 5e Flotte le 25 novembre», a-t-elle aussi indiqué. 

Le Nimitz avait croisé, en septembre, dans le détroit d’Ormuz, passage stratégique que l’Iran menace régulièrement de bloquer, avant de faire route vers le Pacifique.

Dans un communiqué séparé, le Pentagone a lié ce déploiement à «la réduction du nombre de militaires américains déployés en Irak et en Afghanistan», annoncée le 18 novembre par le nouveau ministre de la Défense par intérim, Christopher Miller.

Environ 2000 militaires vont se retirer d’Afghanistan d’ici le 15 janvier, et 500 autres quitteront l’Irak pour ne laisser que 2500 soldats dans chaque pays.

«Le ministère américain de la Défense défendra la sécurité de ses forces pendant qu’elles continuent à protéger les Américains et nos intérêts à l’étranger», précise le communiqué du Pentagone.

«Pendant ce changement de posture, le ministère a jugé prudent d’avoir des capacités de défense supplémentaires dans la région pour répondre à toute éventualité», ajoute-t-il.