/opinion/columnists
Navigation

Les Québécois biologiquement différents des Canadiens?

Conférence Bilan de la situation actuelle au Québec
Photo d’archives, Ben Pelosse On est lent à utiliser nos tests rapides...

Coup d'oeil sur cet article

C’est sûrement la phrase la plus hallucinante de la pandémie. 

Hallucinante et dangereusement bête.

Quand on a demandé au directeur de santé publique du Québec, le docteur Horacio Arruda, pourquoi 1,2 million de tests de dépistage rapide dormaient dans un entrepôt depuis un mois, celui-ci a répondu (attachez votre tuque avec de la broche, ça décoiffe solide, votre moumoute risque de décoller) :

« Ce n’est pas parce qu’un test est homologué par Santé Canada que, automatiquement, il atteint les standards qu’on veut avoir... »

DE KESSÉ ?

Vous avez bien lu.

Les tests de dépistage rapide ont été approuvés par Santé Canada... mais il faut, au Québec, faire nos propres tests pour savoir s’ils sont assez efficaces POUR NOUS.

Euh...

C’est quoi, ce nationalisme mal placé ?

Sommes-nous dans une situation urgente, oui ou non ?

C’est quoi, l’affaire ? Les Québécois ont une biologie différente de celle des Canadiens ? Des poumons différents, un système respiratoire différent, nous sommes distincts jusque dans nos organes, nos cellules ?

Quand le vaccin va finalement être disponible, devra-t-on produire des vaccins SPÉCIFIQUEMENT pour les Québécois ?

Des vaccins d’ici, faits par des gens d’ici, pour les gens d’ici ?

Et attendez une seconde...

Je vais aller chercher mon passeport dans le tiroir de mon bureau pour vérifier un truc.

Eh oui, comme je le soupçonnais, c’est écrit noir sur blanc : je suis un citoyen canadien, qui vit au Canada !

Et ces tests de dépistage rapide ont été homologués par Santé CANADA !

Donc... !

On a vu et entendu des choses ahurissantes pendant cette pandémie, mais là, on touche le fond. 

C’est comme lorsque le Québec a décidé de bouder l’application canadienne de traçage pour, après quelques mois... l’adopter !

LA GUERRE DES DRAPEAUX

Je comprends qu’au Québec, on n’aime pas se faire dire quoi faire par le Canada, mais là, on est au milieu d’une pandémie MONDIALE !

C’est pas le temps de jouer à la guerre des drapeaux !

On a chialé après le gouvernement fédéral pour qu’il nous envoie des tests de dépistage rapide, Ottawa nous envoie 1,2 million de ces tests et là, on les laisse dormir dans un entrepôt... le temps de les tester pour voir s’ils respectent nos standards ?

Voulez-vous rire de moi ?

Je n’aime pas beaucoup le Canada, mais cibole, ce n’est pas un pays du tiers-monde !

Si ces tests sont assez bons pour les citoyens de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, de l’Ontario, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve, des Territoires du Nord-Ouest, du Yukon et du Nunavut, ils doivent être assez bons pour nous, non ?

À moins que nous ayons été créés en laboratoire par des extraterrestres et que notre ADN soit totalement différent de celui du reste de la population humaine ?

Déjà que je ne comprends pas pourquoi on ne permet pas à des pneumologues français de soigner des poumons ici...

Là, il faut tester des tests produits dans le pays où nous vivons ?

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

RÉVEILLEZ-MOI !

Pendant ce temps, des enseignants et des infirmières attendent impatiemment ces tests. 

Pincez-moi quelqu’un, je rêve... 

Pas étonnant que Trudeau veuille se mêler de notre système de santé !