/news/coronavirus
Navigation

Si la hausse des cas se poursuit, pas de rassemblements de Noël

Coup d'oeil sur cet article

Si la hausse des cas d’infection à la COVID-19 se poursuit, les Québécois devront faire une croix sur les deux rassemblements de Noël permis, avertit l’épidémiologiste Nimâ Machouf.

«Avec une augmentation des cas à ce rythme-là, on n’aura pas de rassemblements à Noël, mais soyons optimistes», précise-t-elle.

«On ne pourra pas se permettre une énorme vague [de cas] en janvier», ajoute la scientifique.

Samedi, le Québec a enregistré un nouveau sommet de cas avec 1480 nouvelles infections au nouveau coronavirus. Deux jours plus tôt, jeudi, la province recensait 1464 cas supplémentaires.

Selon Nimâ Machouf, les Québécois devront trouver d’autres façons de célébrer Noël.

«Peut-être qu’il faut changer de façon de faire. Peut-être qu’on devra fêter Noël à l’extérieur, suggère-t-elle. Allons dans les rues.»

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.