/news/currentevents
Navigation

La peur s’installe dans l’est de Montréal après quatre fusillades en une soirée

Les récents événements violents incitent des citoyens et des politiciens à exiger plus de patrouilles

Coup d'oeil sur cet article

L’inquiétude était palpable lundi dans le quartier Rivière-des-Prairies, où des Montréalais disent maintenant ouvertement craindre de sortir le soir, au lendemain d’une série de fusillades qui s’est soldée par quatre blessés par balles.

• À lire aussi: Soirée de fusillades à Montréal: «C’était comme des feux d’artifice», raconte un témoin

• À lire aussi: Quatre fusillades en quelques heures: le nord-est de l’île prend des allures de Far West

« Le soir, j’avoue que j’ai un peu peur de sortir. Il y a déjà eu des coups de feu et nos voisines ont failli être touchées. Elles ont dû se coucher au sol. On dirait que ça devient de pire en pire chaque fois », lance avec crainte Norveline Valet, résidente de Rivière-des-Prairies (RDP). 

Dimanche, une première fusillade a éclaté vers 17 h 30 à Montréal-Nord, suivie de trois autres à RDP en soirée. Il pourrait s’agir d’affrontements entre deux gangs criminels organisés, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).   

Après les coups de feu survenus sur sa rue, Mme Valet a constaté que les pneus du véhicule de sa mère et de plusieurs autres avaient été crevés. Inquiète devant la hausse de crimes violents dans son quartier, elle songe à déménager.

Quatre victimes

Trois des victimes atteintes par balles sont dans la vingtaine, ont des antécédents criminels et collaborent très peu à l’enquête, rapporte l’agent Jean-Pierre Brabant, du SPVM. Leur vie est hors de danger. 

Le dernier homme blessé, âgé de 58 ans, pourrait être une innocente victime. Les policiers s’expliquent encore mal pourquoi il a été la cible d’une tentative de meurtre.

Des voisins, qui ont préféré garder l’anonymat, ont rapporté au Journal être très inquiets. Ils aimeraient que la Ville installe des caméras pour prévenir les crimes, en plus d’accroître la surveillance policière.

« Quand j’étais petit, on jouait dans la rue. Ça n’a pas de sens [à quel point il y a plus de crimes] », lance Jonathan Hudon, 36 ans, qui habite le secteur depuis plus de 30 ans. 

Il indique avoir entendu les coups de feu dirigés vers son voisin. 

L’inquiétude est manifeste dans le quartier, d’après Giovanni Rapanà, conseiller municipal de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. 

  • Écoutez Giovanni Rapanà avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Le monde commence à avoir peur de sortir le soir. Ce n’est pas normal. Et pour cette raison, je souhaite qu’on intensifie la présence policière 24 heures sur 24 », insiste-t-il. 

Un quartier familial

« RDP, c’est un quartier tranquille, familial avec de grands espaces verts. Là, il y a des [citoyens] qui m’écrivent pour me dire qu’ils ont peur de sortir à l’extérieur le soir », rapporte la mairesse d’arrondissement, Caroline Bourgeois, en précisant que le sentiment d’incertitude est réel. 

Préoccupée par une recrudescence d’événements violents dans le secteur, Mme Bourgeois promet une augmentation de la présence policière.

La direction du poste de quartier 45 a refusé la demande d’entrevue du Journal. Le SPVM a simplement diffusé un communiqué en toute fin d’après-midi pour assurer qu’il accroîtra sa présence dans le nord-est de la métropole à la suite de ces nouveaux incidents impliquant des armes à feu.

Prévention

Ces événements ramènent à l’avant-plan le travail de prévention qui doit être fait auprès des jeunes, croit le directeur de l’organisme communautaire Équipe RDP, Piereson Vaval. 

« Des tensions entre groupes de jeunes marginalisés deviennent hors proportion et dégénèrent. Il faut les outiller pour qu’ils trouvent des solutions non violentes à leurs conflits », explique-t-il. 


Toute personne détenant des renseigne-ments sur ces événements peut communiquer anonymement avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou sur le web.

FAR WEST DANS L’EST

17 h 30

Au coin des rues Lapierre et Pascal, Montréal-Nord

Des coups de feu entendus dans ce secteur résidentiel alertent les policiers. Sur les lieux, des douilles sont retrouvées ainsi que des véhicules atteints par des balles. Une heure plus tard, un homme de 20 ans blessé par balle au haut du corps se présente dans un hôpital.


21 h 30

Photo Agence QMI, Pascal Girard

À l’angle de la 63e avenue et du boulevard Perras, Rivière-des-Prairies

Un individu de 58 ans est atteint par des projectiles en sortant de son véhicule qu’il venait tout juste de stationner dans son entrée privée. 


21 h 40

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Près de l’avenue Jean-Rainaud et de la rue Jacques-Rousseau, Rivière-des-Prairies

Un tireur à pied ouvre le feu sur un véhicule dans le stationnement d’une résidence. Le conducteur de la voiture criblée de balles prend la fuite en happant une autre auto stationnée.


22 h 30

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Boulevard Armand-Bombardier, Rivière-des-Prairies

Un homme se trouvait sur son balcon au deuxième étage d’un immeuble résidentiel lorsque des coups de feu ont été tirés en sa direction, l’atteignant au haut du corps. Deux suspects ont ensuite pris la fuite.