/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Quioto: deux ans de plus

L’attaquant de l’Impact a amassé huit buts et six passes la saison dernière

MLS-SOC-SPO-MONTREAL-IMPACT-V-DC-UNITED---MLS-IS-BACK-TOURNAMENT
Photo AFP Meilleur joueur de l’Impact cette saison, Romell Quioto en a donné pour son argent à l’équipe qui a pris une chance en l’obtenant dans une transaction.

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a annoncé lundi avoir accordé une prolongation de contrat à l’attaquant Romell Quioto. L’entente sera valide pour les deux prochaines saisons et est assortie d’une option pour 2023.

L’entente actuelle de Quioto devait venir à échéance à la fin de l’année et l’équipe détenait une option pour 2021.

Obtenu en retour du défenseur Victor Cabrera en novembre 2019, Quioto a été l’un des très bons coups du directeur
sportif Olivier Renard.

Le Hondurien a été le meilleur joueur des siens cette saison, amassant 8 buts et 6 passes en 19 matchs, ce qui lui
vaudra assurément le titre de joueur par excellence de la dernière saison chez le Bleu-blanc-noir.

D’ailleurs, ses huit buts représentent un sommet pour lui dans une saison depuis qu’il est arrivé en MLS.

Selon les données de l’Association des joueurs, Quioto touchait un salaire d’un peu plus de 500 000 $ l’an passé. On peut penser qu’il a eu droit à une augmentation de salaire.

Heureux

« Je suis très heureux, c’était très important pour moi de m’entendre avec le club parce que je suis ici et je voulais poursuivre l’aventure », a confié Quioto lors d’une visioconférence.

Et la bouteille de champagne qu’on voyait derrière lui tend à confirmer son état d’esprit. Le Hondurien de 29 ans a aussi confié que c’était important pour lui de rester à Montréal, tout en ajoutant qu’il souhaitait poursuivre l’apprentissage du français et de l’anglais.

MLS-SOC-SPO-MONTREAL-IMPACT-V-DC-UNITED---MLS-IS-BACK-TOURNAMENT
Photo d'archives

« C’est une ville et un club très spéciaux pour moi parce que je suis arrivé ici à un moment où c’était difficile pour moi sur le plan professionnel et personnel.

« Le club m’a ouvert la porte et depuis mon arrivée, j’ai toujours senti que j’étais à ma place. J’ai beaucoup de gratitude pour le club et la ville. »

À l’aise

Quioto a connu la meilleure saison de sa carrière en MLS alors qu’il évoluait à un tout nouveau poste.

Ailier gauche naturel, il a été muté à l’attaque un peu par la force des choses par Thierry Henry, et la décision a été payante et a surtout permis de constater qu’il avait tous les attributs nécessaires pour avoir du succès à ce poste.

« Je me sens à l’aise avec ce que j’ai donné au club cette saison, mais je crois que je peux en faire encore plus et c’est ce que j’ai l’intention de faire l’an prochain.

« Si j’ai à choisir, je conserverais le rôle d’attaquant, mais c’est le coach qui va prendre cette décision », a-t-il admis en parlant de la saison prochaine.

Même si l’Impact va chercher du renfort en attaque, il n’y a pas de raison qu’Henry se prive de la puissance dont Quioto fait preuve.

Pas facile

Maintenant que sa situation contractuelle est réglée, Quioto peut se concentrer sur le match de quart de finale de la Ligue des champions que l’équipe disputera au CD Olimpia, le 15 décembre.

Il s’agit d’un club qu’il connaît bien puisqu’il a porté ce maillot de 2014 à 2016, mais ça ne change rien pour lui.

Cela dit, avec beaucoup d’incertitudes quant à l’alignement de l’équipe à la suite des annonces de la semaine dernière, il sait que c’est un défi de taille qui attend l’Impact, qui tire de l’arrière 2 à 1 dans cette série aller-retour.

« Olimpia joue bien en ce moment, nous allons devoir nous préparer de la meilleure manière. Peu importe qui y sera, l’envie sera au rendez-vous. »

  • Maxi Urruti a subi une opération pour une blessure au ménisque du genou droit. Il sera au repos pour une période de six à huit semaines, ce qui veut dire qu’il ne sera pas de l’alignement pour le duel de Ligue des champions.