/sports/fighting
Navigation

Buster Douglas aimerait remonter dans le ring avec Mike Tyson

Buster Douglas aimerait remonter dans le ring avec Mike Tyson
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien boxeur James «Buster» Douglas serait ouvert à affronter de nouveau Mike Tyson. 

• À lire aussi: Match nul pour le retour de Mike Tyson

C’est ce que l’homme de 60 ans a déclaré au quotidien USA Today, mardi.

«Absolument, je serais heureux d’avoir cette opportunité, a-t-il affirmé. J’ai été un combattant pendant plusieurs années et je me sens plutôt bien aujourd’hui. J’ai toujours l’impression qu’il me reste un combat à livrer.»

C’est à la suite de l’affrontement entre Tyson et Roy Jones fils de samedi dernier que l’ancien champion du monde a été interrogé à propos d’un possible affrontement contre «Iron Mike».

Rappelons que le 11 février 1990, Douglas a surpris le monde de la boxe en passant le K.O. à Tyson, lors du 10e round d’un affrontement de championnat du monde des poids lourds.

«Les gens me demandent: "Pourquoi vous n’avez jamais fait un autre combat?"», a aussi dit le pugiliste.

«Cela ne s’est tout simplement jamais présenté, en ce qui concerne un combat revanche. Cela a souvent été mentionné. C'est à peu près tout.»

Le dernier combat professionnel de Douglas était en 1999, mais il assure qu’il serait en mesure de retrouver la forme en «six ou huit semaines d’entraînement».

Tyson était gelé

Par ailleurs, Tyson a révélé qu’il était sous l’effet de la marijuana, lors de son affrontement contre Jones fils.

«Écoutez, je ne peux pas arrêter de fumer, a-t-il dit aux médias après l’affrontement entre les deux quinquagénaires. J'ai fumé pendant mes combats. Je dois juste fumer, je suis désolé. Je suis fumeur. ... Je fume tous les jours. Je n'ai jamais arrêté de fumer.»

Cela n’a rien de surprenant, quand on considère qu’«Iron Mike» utilisait un faux pénis et empruntait l’urine de sa conjointe pour déjouer les contrôles antidopage lors de sa carrière.

«C’est juste qui je suis, a ajouté Tyson. Cela n'a aucun effet sur moi d'un point de vue négatif. C’est juste ce que je fais et comment je vais mourir. Il n’y a pas d’explication. Il n'y a pas de début, il n'y a pas de fin.»