/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: des aînés abandonnés dans leur urine dans une résidence de Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

Dépassés par une éclosion de COVID-19 et par le manque de personnel chronique, les derniers employés de la Résidence Brooks, à Sherbrooke, sont pratiquement forcés d'abandonner des aînés à leur sort dans leur chambre.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: Inquiétante éclosion dans une résidence de Granby

Faute d'avoir les effectifs nécessaires, les employés doivent parfois laisser leurs bénéficiaires dans leur couche souillée pendant des jours, sans les laver.

  • Écoutez le PDG du Conseil pour la protection des malades Paul Brunet avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«On n'a même pas le temps de leur demander comment ils vont, a raconté à TVA Nouvelles une employée qui désire garder l'anonymat. Les résidents sont laissés dans leur urine pendant des jours sans être changés ni lavés. Ils n'ont pas accès au bain.»

«Ça dure depuis plus d'une semaine. On est complètement débordés, on a besoin d'aide», a-t-elle ajouté.

Mardi après-midi, la Santé publique rapportait que dix résidents et six employés avaient reçu un diagnostic de COVID-19 dans les derniers jours. De plus, une partie du personnel a été placé en isolement préventif, ce qui augmente la pression sur les derniers travailleurs disponibles.

D'après les témoignages récoltés au sein du personnel, des employés travailleraient 12 heures par jour depuis plus de huit jours consécutifs.

«On manque de monde, on manque de matériel, on manque de temps. Ça n'a plus de bon sens», a détaillé une autre employée, qui désirait elle aussi taire son nom.

Les préposées sont à bout de souffle et réclament de l'aide. «Je suggère la Croix-Rouge ou du personnel du réseau public. On les aime, nos résidents, il faut qu'il se passe quelque chose», a commenté une travailleuse.

Silence

Depuis vendredi, TVA Nouvelles tente de joindre la direction de la Résidence Brooks par téléphone, sans succès. Sur place, mardi, un des propriétaires a refusé de répondre à nos questions.

Selon nos informations, la situation aurait été signalée à la Santé publique, qui aurait envoyé du personnel en renfort.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS fera le point en conférence de presse mercredi. «Soyez assuré que le CIUSSS de l'Estrie-CHUS prend très au sérieux et est préoccupé par les éclosions en cours dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés (RPA) de son territoire. À titre d'établissement de santé, nous avons la responsabilité de veiller à la sécurité de nos résidents et de soutenir nos partenaires. En ce sens, plusieurs actions ont été mises en place afin d'assurer la sécurité des résidents de ces milieux de vie. Le soutien s'est en outre intensifié depuis le début des éclosions dans ces milieux», a indiqué par courriel l'organisation.

La Résidence Brooks, située sur la rue du même nom à Sherbrooke, compte 42 unités qui accueillent des aînés autonomes et semi-autonomes. La plupart souffrent de problèmes cognitifs.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres