/entertainment/tv
Navigation

«Elle a dit oui»: ce qui se passe au mariage ne reste pas au mariage!

«Elle a dit oui»: ce qui se passe au mariage ne reste pas au mariage!
PHOTO COURTOISIE/ELLE Fictions / Crédit Eva-Maude TC

Coup d'oeil sur cet article

Crises de larmes impromptues? Tante âgée qui abuse de l’alcool? Scènes de rupture fracassantes? Julie Ringuette déterrera des anecdotes de mariages croustillantes dans le talk-show Elle a dit oui, première production originale de la chaîne ELLE Fictions, à voir au printemps 2021.

Julie Ringuette était dangereusement sur le point d’accoucher (bébé était même «engagé») lorsqu’elle a accordé cette entrevue à l’Agence QMI, à la mi-novembre. Une semaine plus tard, maman annonçait sur les réseaux sociaux que la petite Eva s’était pointé le bout du nez, au grand bonheur de papa, Pascal Morrissette, et de sa grande sœur, Sam.

À cause d’Elle a dit oui, l’animatrice et comédienne a dû tracer une croix sur les trois mois de congé de maternité qu’elle se promettait, mais elle pourra néanmoins bercer son poupon en toute quiétude jusqu’au 25 janvier avant de reprendre le boulot.

«On va commencer à travailler là-dessus au début février, les tournages débuteront en mars, et ça sera diffusé en avril. Je suis contente qu’on pense encore à moi et qu’on ose engager une femme enceinte sur le point d’exploser», mentionne celle qui a aussi dû faire une pause de ses chroniques à Salut Bonjour pour agrandir sa famille.

Anecdotes humaines

À l’origine, dans Elle a dit oui, Julie Ringuette, ancienne animatrice et chanteuse dans ce type de soirées, devait aller «crasher» (perturber gentiment) des mariages de personnes inconnues.

Puis, la pandémie est arrivée. Le projet d’Elle a dit oui est un peu tombé dans l’oubli, les reports et les annulations de mariages dus à la COVID s’étant multipliés. Mais ELLE Fictions a quand même récemment choisi d’aller de l’avant avec l’idée, en transformant le concept en talk-show où des vedettes iront raconter des événements cocasses survenus au moment de leur union.

«Et là, je me suis dit "Wow!" s’emballe Julie. Je trouve que c’est encore mieux, parce que les personnalités publiques que je connais, qui se sont mariées, ont souvent des anecdotes à n’en plus finir. Et être l’animatrice d’un talk-show, je dois avouer que c’est un rêve que je chérissais!»

Ici, oubliez les photos de mariages commandités sur Instagram. Ce seront plutôt musique, rires, autodérision, émotions et tranches de vie rigolotes ou salées qui seront de la fête. Julie Ringuette a déjà dressé une liste d’une soixantaine d’invités potentiels qu’elle aimerait accueillir sur son plateau, certains ayant la bague au doigt depuis plus d’une quinzaine ou une vingtaine d’années. Et le Elle de Elle a dit oui ne limite pas les possibles convives à la gent féminine, avise Julie Ringuette.

«Je recherche l’anecdote humaine. Moi, à mon mariage [il y a 10 ans, NDLR], il m’est arrivé plein d’affaires, dont je ne suis pas nécessairement fière, mais c’est de ça que je me rappelle, et qu'on rit après! Par exemple, il y avait une fille qui a failli perdre connaissance parce qu’elle n’avait pas mangé; j’avais failli lui crier de se traîner une barre tendre! Une autre a pleuré parce que son chum lui a dit que j’étais belle...»

«C’est ce que je veux aller gratter, poursuit Julie. Les photos du mariage de Véronique Cloutier, on les a vues partout, mais, moi, je veux savoir s’il y a eu des curieux qui n’étaient pas invités qui ont espionné à travers les fenêtres! Je ne veux pas que ça soit un show de "matantes"...»

Rêve incomplet

Espérant encore un premier rôle d’envergure à la télévision ou au cinéma, Julie Ringuette a souvent décliné des propositions d’animation dans les dernières années. Elle estimait toutefois qu’une offre comme celle d’Elle a dit oui ne se refusait pas, et le contrat s’agençait bien avec sa réalité familiale.

N’empêche, la dynamo habituée des imitations et des spectacles musicaux rêve toujours d’un personnage consistant à l’écran. Son «rêve de comédienne», dit-elle, n’est «pas complet».

«Je reste insatisfaite à ce niveau-là, avoue-t-elle. Je rêve d’un gros rôle, dans lequel les gens ne m’imaginent pas, qui me sort de mon énergie habituelle, quelque chose de lourd. On m’appelle pour de la comédie et c’est bien correct, mais je reste ouverte à tous les projets.»

La première saison d’Elle a dit oui comptera 10 épisodes de 30 minutes, qui seront diffusés à compter du mois d’avril à ELLE Fictions.