/news/coronavirus
Navigation

Les symptômes persistants de la COVID-19 les plus fréquents

Les symptômes persistants de la COVID-19 les plus fréquents
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les symptômes de la COVID-19 qui peuvent persister jusqu’à « plusieurs mois », les plus fréquents sont notamment la fatigue, les troubles respiratoires, l’anxiété et même les effets du trouble post-traumatique, selon ce que rapporte l’INESSS (Institut national d’excellence en santé et services sociaux).

• À lire aussi: Rassemblements à Noël: des craintes dans les hôpitaux

• À lire aussi: COVID-19: 28 décès supplémentaires et 1177 nouveaux cas au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Après avoir répertorié 17 études partout dans le monde, l’INESSS dresse une liste des symptômes post-COVID-19 les plus fréquents. Il s’agit notamment de la fatigue, des symptômes respiratoires (dyspnée, essoufflement), de la perte de l’odorat, de la perte ou du trouble du goût, des douleurs thoraciques, des troubles de la mémoire, de l’anxiété, de la dépression et des symptômes du trouble post-traumatique.

« Par ailleurs, plusieurs autres symptômes présentés moins fréquemment dans les études répertoriées ont aussi été rapportés à des prévalences variables, comme les maux de tête, l’arthralgie [douleurs articulaires], les symptômes gastro-intestinaux (douleurs abdominales, nausées, diarrhée), les palpitations, les frissons, la perte de cheveux, l’œdème des membres, les étourdissements, les maux de gorge et la toux », peut-on lire.

Longue liste

Dans son rapport, l’INESSS cite aussi les propos de l’OMS selon lesquels la COVID-19 « pourrait augmenter les risques de problèmes de santé à long terme qui pourraient toucher le cœur, les poumons, le cerveau et le système nerveux, la santé mentale et le système musculosquelettique et autres ».

Cette longue liste de symptômes est loin de surprendre le Dr Mathieu Simon, pneumologue et chef des soins intensifs à l’Institut universitaire en cardiologie et pneumologie de Québec (IUCPQ). « Aller aux soins intensifs, il y a un prix à ça. Tu n’en sors pas comme neuf », soutient l’intensiviste.

Le Dr Simon affirme même que des patients intubés aux soins intensifs peuvent mettre un an à s’en remettre. « Le poumon se régénère, mais c’est un an », soutient-il.

Les symptômes persistants les plus fréquents       

  • 1. La fatigue 
  • 2. Les symptômes respiratoires - dyspnée, essoufflement/souffle court 
  • 3. Perte du goût, de l’odorat, ou trouble du goût 
  • 4. Trouble du sommeil 
  • 5. La myalgie 
  • 6. Les douleurs thoraciques 
  • 7. Les troubles de mémoire ou de concentration 
  • 8. L’anxiété, la dépression et les symptômes du trouble de stress post-traumatique         

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.