/entertainment/shows
Navigation

Des Contes à passer le temps en audio

Le spectacle présenté par Premier Acte en ligne

Maxime Robin dans l’édition 2019 des <i>Contes à passer le temps</i>.
Photo d'archives, Didier Debusschère Maxime Robin dans l’édition 2019 des Contes à passer le temps.

Coup d'oeil sur cet article

Premier Acte propose, pour sa saison hivernale, une version audio de son populaire spectacle Les contes à passer le temps.

Ce spectacle de contes, conçu par la compagnie La Vierge folle, attire, depuis sa création, les foules à la Maison Chevalier dans le quartier Petit-Champlain.

Il s’agit d’une version audio de deux heures, avec des reprises de contes des dernières éditions et de nouveaux textes. Des contes qui se déroulent dans les quartiers de Québec. Elle sera en ligne du 19 décembre 2020 au 10 janvier 2021.

Du théâtre avec public

Premier Acte ouvrira son théâtre, si elle obtient le feu vert, avec la pièce Disgrâce, qui sera à l’affiche du 19 janvier au 6 février 2021.

Disgrâce est inspirée par les conditions de libération de l’animateur Jian Ghomeshi, de la CBC, accusé en 2014, avant d’être ensuite acquitté.

Sa mère avait accepté de l’héberger et de se porter garante de son fils, avant la tenue de son procès, en versant une caution de 100 000 $. Marie-Ginette Guay jouera le rôle de la mère.

Meet_Inc. suivra, en salle, du 9 au 20 mars. Cette pièce met en vedette trois bouffons qui se moqueront du monde du travail. Deux représentations seront aussi offertes en webdiffusion.

Premier Acte présentera aussi, à partir du 9 décembre, le balado Freeze-up – sur les routes de l’exil, qui présente des témoignages de gens qui ont tout quitté pour aller s’installer au Yukon. Le balado sera disponible sur la chaîne de Premier Acte sur les plateformes de diffusion.

Renversé à l’ananas sera présenté les 28, 29 et 30 décembre, à 16 h, sur les ondes de CKRL 89,1. Il s’agit d’un radio-théâtre qui aborde, à travers une thématique culinaire, les enjeux féministes et les relations mère-fille.

Les billets pour Les Contes à passer le temps sont en vente sur lepointdevente.com et ceux pour Disgrâce et Meet_Inc. le seront lorsque Premier Acte aura l’autorisation de la Santé publique.

Les classiques de Noël avec le quatuor Quartom  

L’Orchestre symphonique de Québec ajoute deux concerts virtuels à son offre de décembre.

Deux prestations qui s’ajoutent au conte Casse-Noisette qui sera à l’affiche samedi à partir de 10 h 30, sur la chaîne YouTube et la page Facebook de l’OSQ.

Le concert gratuit Les Tempéraments suivra le 9 décembre à 20 h, avec l’ouverture de l’opéra Filumena : Bootlegger Tarantella, du compositeur canadien John Estacio. On retrouvera aussi le Concerto pour hautbois en ré majeur, de Richard Strauss, et la Symphonie no 2 les Quatre tempéraments, de Carl Nielsen.

L’OSQ fêtera Noël, le 16 décembre, à 20 h, avec les classiques du temps de Fêtes, en compagnie du quatuor vocal Quartom. Les billets pour ce concert sont en vente sur le site de l’OSQ.

Un calendrier de friandises musicales  

L’Orchestre symphonique de Montréal offre, jusqu’au 24 décembre, sur son site internet, une surprise musicale quotidienne

Des petites friandises musicales comme celles qui sont présentes, derrière de petites cases, dans les calendriers de l’avent.

Il y aura les plus beaux chants du temps des Fêtes ou un moment marquant tiré des archives de l’OSM.

Cette initiative a été lancée lundi avec la Fanfare pour précéder La Péri du compositeur français Paul Dukas, par l’ensemble de cuivres de l’OSM, sous la direction du chef assistant Thomas Le Duc-Moreau, enregistrée en novembre dernier.

Mercredi, c’était la réjouissante Symphonie des jouets d’Edmund Angerer, interprétée par les musiciens en herbe du programme La musique aux enfants. Une prestation filmée lors du concert Orgue et pain d’épice en décembre 2019.