/news/politics
Navigation

Transferts en santé : une motion du Bloc québécois adoptée aux Communes

Transferts en santé : une motion du Bloc québécois adoptée aux Communes
Photo Agence QMI, Steve Madden

Coup d'oeil sur cet article

Une motion du Bloc québécois réclamant une hausse des transferts fédéraux en santé avant la fin de l'année a été adoptée aux Communes, mercredi.

• À lire aussi: Autre vote de confiance à venir pour le gouvernement Trudeau

• À lire aussi: Trudeau continue de danser la valse des milliards

Conservateurs et néo-démocrates se sont rangés derrière l’initiative bloquiste et les libéraux n’ont ainsi pas pu la bloquer.

Le texte adopté demande au gouvernement «d’augmenter de façon significative et durable les transferts canadiens en santé avant la fin de 2020 afin de soutenir les efforts des gouvernements du Québec et des provinces, des travailleurs de la santé et de la population».

Notons que la libérale Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture, a voté par erreur en faveur de la motion, adoptée à 176 voix contre 148.

Plus tôt mercredi, l’Assemblée nationale a unanimement voté en faveur d'une motion déplorant le fait que la mise à jour économique présentée lundi par le gouvernement Trudeau ne prévoit aucune hausse des transferts en santé.

«Justin Trudeau est totalement isolé dans son refus et son déni d’accorder au Québec et aux provinces des transferts en santé nécessaires et urgents. Il doit le faire de façon immédiate, inconditionnelle et durable», a lancé le chef bloquiste Yves-François Blanchet à sa sortie de la Chambre.

Une rencontre entre M. Trudeau et ses homologues des provinces et territoires sur les transferts annuels en santé aura lieu le jeudi 10 décembre. S’il se dit ouvert à discuter d'une hausse du financement fédéral à long terme, le premier ministre canadien envoie le signal qu’il met la priorité au soutien ponctuel pour contrer la COVID-19.

«On [sera] là avec les premiers ministres des provinces, la semaine prochaine, pour parler des dépenses en matière de santé dans les années à venir, mais maintenant, vous allez comprendre que notre priorité c’est d’aider les Canadiens à passer à travers cette crise-ci», a-t-il dit mardi.

Les premiers ministres provinciaux exhortent le fédéral à hausser ses transferts annuels de façon à couvrir 35 %, plutôt que 22 %, des coûts totaux en matière de santé.

M. Trudeau s’est permis de souligner, mardi, que les sommes allongées dans la foulée de la pandémie – d’environ 25 milliards $ – équivalent à une hausse marquée des transferts pour l’année en cours.

«L’écart entre les sommes que le premier ministre a nommées et celles qui sont requises par les provinces est monumental. D’autre part, ce dont les provinces ont besoin, c’est de prévisibilité», a rétorqué M. Blanchet mercredi.