/sports/hockey
Navigation

LNH: des équipes considèrent jouer dehors

NHL/
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Les possibilités semblent plutôt minces, mais au moins quatre formations de la Ligue nationale de hockey étudient l’option de jouer plusieurs matchs à domicile à l’extérieur.

• À lire aussi - LNH: des publicités sur les chandails?

Il s'agit des Bruins de Boston, des Penguins de Pittsburgh, des Kings de Los Angeles, des Ducks d'Anaheim, selon ce qu’a rapporté l’expert hockey Elliotte Friedman de la chaîne Sportsnet, jeudi. Les Kings auraient été les premiers à considérer l'idée, et ce, il y a plusieurs mois déjà.

Évidemment, ce scénario semble audacieux, mais il aurait bel et bien été exploré, selon une source citée par Sportsnet.

En raison des coûts engendrés, tous les matchs locaux d’un même club ne seraient évidemment pas disputés en plein air, mais l’objectif pourrait être de créer des événements dans des stades permettant aux équipes d’accueillir un certain nombre de partisans dans les estrades. Il s’agirait alors d’un bon moyen pour augmenter les revenus.

Des matchs au Fenway Park?

À titre d’exemple, les Kings, qui appartiennent au groupe Anschutz Entertainment, envisagent de disputer des parties au Dignity Health Sports Park, le domicile du Galaxy de Los Angeles, club de la Major League Soccer. La capacité de ce stade est habituellement de 27 000 places. Les Bruins auraient pour leur part tâté le pouls pour le Fenway Park tandis que les Penguins réfléchissent à la possibilité de jouer au PNC Park, domicile des Pirates, ou encore au Heinz Field, là où les Steelers disputent leurs matchs de la NFL.

Actuellement, la date du début de la saison 2020-2021 du circuit Bettman demeure indéterminée. La ligue et le syndicat des joueurs tentent d’en arriver à un compromis quant aux paramètres financiers du retour au jeu. Certains membres de l’Association s’insurgent notamment contre un report bonifié du versement des salaires prévus l’an prochain. Concernant les matchs en plein air, il va sans dire que cette possibilité laisse également perplexe de nombreux athlètes.