/finance
Navigation

Marché immobilier du Grand Montréal: forte hausse des ventes et des prix en novembre

Coup d'oeil sur cet article

Les ventes résidentielles dans le Grand Montréal ont bondi de 32 % en novembre, par rapport au même mois de 2019, ce qui constitue un niveau record.

Alors que les inscriptions ont enregistré une baisse de 15 %, ceci a suscité une pression sur les prix qui ont grimpé de 23 %, toujours par rapport à la même période de l’an dernier selon les chiffres dévoilés jeudi par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Depuis le début de l’année, les ventes ont crû de 7 % sur une base cumulative d’après les données du système Centris. En novembre, la hausse des ventes a été pour le moins vigoureuse dans les marchés de la couronne nord (+48 %), de la Rive-Sud (+37 %), de Laval (+34 %), de Vaudreuil-Soulanges (+32 %) et de l’île de Montréal (+21 %).

Dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, l’augmentation des ventes a toutefois été d’à peine 3 %, ce qu’on explique par une baisse record des nouvelles inscriptions, un phénomène mesuré depuis plusieurs mois.

Parmi les catégories d’immeuble, ce sont les plex de deux à cinq logements qui ont connu le plus fort engouement avec des ventes en croissance de 34 %. Les copropriétés (+31 %) et les maisons unifamiliales (+31 %) ne sont pas en reste.

Au chapitre des nouvelles inscriptions en novembre dans la région métropolitaine, il est question d’un bond de 14 % pour les copropriétés et de 7 % pour les plex, ce qui est «du jamais vu depuis 2012 et 2014, respectivement, pour un mois de novembre», selon l’APCIQ.

«Nous observons également une hausse historique de 57 % de nouvelles inscriptions pour ce qui est des copropriétés sur l’île de Montréal, un sommet depuis que le système Centris des courtiers immobiliers compile les données de marché (2000)», a dit Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ, par communiqué.

En revanche, les propriétaires de maisons unifamiliales ont été moins pressés de les mettre en vente, avec une baisse non négligeable de 38 % des nouvelles inscriptions le mois dernier.

«Avec des conditions de marché toujours très à l’avantage des vendeurs, les prix médians continuent de connaître de très fortes augmentations pour l’unifamiliale (+23 %), alors qu’elles tendent à s’essouffler pour la copropriété et les plex (+9 %)», a indiqué l’APCIQ. De novembre 2019 à novembre dernier, le prix médian d’une maison unifamiliale est ainsi passé de 352 000 $ à 435 000 $, alors qu’il a progressé de 290 000 $ à 316 000 $ pour un condo et de 579 000 $ à 630 000 $ pour un plex.

Explosion des ventes dans la région de Québec

Dans la région de Québec, les ventes ont explosé de 50 % en novembre avec 1019 transactions au compteur, marquant un nouveau record selon l’APCIQ. Les prix ont crû dans toutes les catégories d’habitation (+7 %), mais le nombre de nouvelles inscriptions a reculé de 43 %.

Les ventes ont fait un saut spectaculaire de 127 % dans la périphérie nord, devant la Rive-Sud (+45 %) et l’agglomération de Québec (+41 %).

Les ventes pour les plex de deux à cinq logements ont été 91 % plus nombreuses en novembre dernier par rapport au mois correspondant de 2019, alors qu’on parle d’une croissance de 82 % des ventes pour les copropriétés et de 36 % pour les maisons unifamiliales.

On note toutefois une «chute historique des inscriptions en vigueur pour un huitième mois consécutif pour l’unifamiliale (-53 %) et les plex (-42 %). La baisse est de 25 % pour les copropriétés», a précisé l’APCIQ jeudi.

«Le rythme exceptionnel des ventes d’unifamiliales s’étend aux copropriétés et aux plex, ce qui améliore les conditions de marché. Malgré le contexte actuel, le moment est encore excellent pour acheter!» a dit Charles Brant.

Soulignons enfin que les prix des plex ont progressé de 19 % le mois dernier par rapport à 2019 dans la région de Québec, devant les copropriétés (+18 %) et les unifamiliales (+7 %). Le prix médian des plex est ainsi passé de 285 000 $ à 335 000 $, celui des unifamiliales de 259 700 $ à 279 000 $ et celui des condos de 189 000 $ à 203 950 $.