/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Impôts 2020 : qu'est-ce que les tranches de revenu et les taux d’imposition?

Coup d'oeil sur cet article

Si un point d’interrogation est apparu sur votre visage à la lecture de ce titre, pas de panique. À quelques mois de votre prochaine déclaration d’impôts, ces mots se retrouveront forcément dans votre vocabulaire, alors pourquoi pas les démystifier maintenant?

Les tranches de revenu, c’est quoi ça?       

Les tranches de revenu sont des catégories de montants établies par le gouvernement. Elles permettent de catégoriser les citoyens selon leur revenu et leur taux d’imposition applicable en vue des impôts. Vous comprendrez que plus votre revenu est situé haut dans cette échelle, plus vous paierai d’impôts et vice versa.  

Au provincial, il existe quatre tranches de revenu, tandis qu’il y a cinq au fédéral. À chaque année, les montants barèmes de ces dites tranches sont rajustés, principalement en fonction de l’inflation.  

Taux d'imposition pour l'année 2020 au Québec
Taux d'imposition pour l'année 2020 au Québec

Prenons l’exemple de l’année en cours. Au niveau fédéral, les personnes dont le revenu est de 48 535$ ou moins seront imposées à 15%. Au provincial, la tranche minimale de revenus imposables se situe à 44 545$ ou moins et le taux d’imposition est également 15%.   

Dépendamment du revenu imposable, le taux d’imposition peut aller jusqu’à 25,75% au Québec et 33% au Canada si vous obtenez un revenu imposable respectivement supérieur à 108 390 $ et 214 368 $.  

Taux d'imposition pour l'année 2020 au Canada
Taux d'imposition pour l'année 2020 au Canada

  

Qu’est-ce qu’un revenu imposable?   

Pour déterminer quelle est notre tranche de revenu, il suffit de déterminer quel est notre revenu imposable, soit notre revenu total, moins les déductions et exemptions permises.   

Pour les travailleurs autonomes, il est primordial de garder en tête que nombreuses dépenses sont déductibles d’impôt. On pense entre autres à une partie du loyer, à la voiture et même certains repas. À garder en tête : les dépenses déductibles ne sont pas les mêmes au provincial et au fédéral.  

Évidemment, il y a de nombreuses variables à prendre en compte lors du calcul des dépenses. N'oubliez pas: pour qu’une dépense soit déductible, il faut un reçu -ou toute autre preuve matérielle- et cette dépense doit être une espérance de profit. En d’autres termes, ces dépenses doivent être utiles à votre travail et vous permettre de générer d’autres revenus.  

Des exceptions à ne pas oublier      

Travailleur autonome ou pas, l’équation se complique bien rapidement à l’arrivée de nouvelles variables. En voici quelques-unes.    

Il existe d’autres déductions que les dépenses d’un travailleur autonome, dont les REER, exempts d’impôts jusqu’à l’encaissement à votre retraite.  

Par exemple, si vous avez un revenu imposable de 45 000$ et que vous avez cotisé 5000$ à votre REER, votre revenu imposable sera donc de 40 000$.  

Des programmes de soutien financier peuvent eux aussi être imposables, comme la fameuse Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la Prestation de l’assurance emploi. Pour savoir tout ce qui vous attend, lisez ceci. 

Pour s’assurer de comprendre et de connaître toutes les variables de l’équation, il existe bon nombre de ressources en ligne comme celle-ci et celle-ci

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux