/sports/soccer
Navigation

Coupe MLS: trois éléments à retenir du deuxième tour

Coupe MLS: trois éléments à retenir du deuxième tour
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

C’est fait: le carré d’as de la Coupe MLS est maintenant connu, alors que le Revolution de la Nouvelle-Angleterre affrontera le Crew de Columbus dans l’Est et que les Sounders de Seattle se mesureront à Minnesota United dans l’Ouest. 

• À lire aussi: MLS: un soupçon de Montréal avec le Revolution

En somme, ce carré d’as rassemble trois clubs habitués au succès en éliminatoires... et un petit nouveau en Minnesota United, qui a connu une belle ascension au cours des deux dernières années.

Mais avant de passer à ces deux finales d’Association, revenons sur trois moments marquants du tour précédent, qui pourraient être révélateurs pour la suite.

Molino et Reynoso explosent 

Le Sporting Kansas City a terminé au premier rang du classement dans l’Ouest et il n’allait pas être facile de sortir la bande de Peter Vermes de ces éliminatoires, tant la machine est rodée et expérimentée. C’est pourtant ce qu’a réussi Minnesota United. Il faut dire que le SKC n’avait pas de réponse pour l’excellence des milieux offensifs Emanuel Reynoso et Kevin Molino, qui ont roulé sur la défense du Sporting en première demie.

Quels sont les comptes? Molino a marqué deux fois et a quatre buts à sa fiche en deux matchs éliminatoires. «Bebelo» Reynoso, lui, en est à six passes décisives lors de ces deux parties. On souhaite bonne chance aux Sounders, quoique ces derniers en ont vu d’autres...

Gil est-il en train de mener les Revs au titre? 

Peu de gens auraient imaginé, au début des éliminatoires, que le Revolution de la Nouvelle-Angleterre allait atteindre la finale de l’Est. Il faut rappeler que les «Revs» ont fini au huitième rang du classement dans l’Est, tout juste devant l’Impact de Montréal.

Cependant, la troupe de l’entraîneur Bruce Arena a pu compter, en fin de calendrier, sur le retour de son talisman, l’Espagnol Carles Gil, qui a vite repris son poste aux baguettes de l’attaque du club.

En trois matchs éliminatoires, Gil est déjà rendu à deux buts et trois passes décisives. Il ne faut pas sous-estimer, non plus, l’émergence du jeune latéral canadien Tajon Buchanan, qui a été une épine dans le pied de tous les adversaires du club depuis trois matchs. Les «Revs» ont faim et ils sont dirigés par un homme bardé de trophées, qui a tout vu en MLS. Le Crew fera mieux d’être prêt...

Seattle fait le nécessaire 

Les Sounders, comme chaque année depuis 2016, ont fait le nécessaire en saison avant de trouver leur erre d’aller en éliminatoires. Le risque qu’ils atteignent la finale pour une quatrième fois en cinq ans est réel: on parle d’une machine bien huilée et en santé, qui a étouffé le FC Dallas, mardi, pour arriver en finale de l’Ouest.

Le buteur contre Dallas était Shane O’Neill: pas le candidat attendu, mais la passe décisive est venue de l’incontournable Nico Lodeiro, qui en est à un but et à deux passes en deux parties. Le système entier des Sounders tourne autour du magicien uruguayen et ce dernier est en pleine forme. Ce match contre Minnesota United mettra aux prises deux des meilleurs milieux offensifs en Lodeiro et Reynoso. Deux anciens des Boca Juniors, accessoirement.