/weekend
Navigation

«J’aime ça bien plus que je pensais»

Sébastien Savard: de violoniste et artiste de cirque, entre autres pour le Cirque du Soleil, à préposé aux bénéficiaires

Le violoniste Sébastien Savard travaille dans un CHSLD
Photo courtoisie Sébastien Savard

Coup d'oeil sur cet article

Violoniste qui a travaillé pour le Cirque du Soleil, entre autres, Sébastien Savard s’est inscrit à la plateforme «Je contribue» pour devenir préposé aux bénéficiaires dans un CHSLD de Roberval. «C’est un beau métier, plaide-t-il. Si on n’était pas là, ces gens-là ne survivraient pas.»

• À lire aussi: Une pandémie qui change la vie: des artistes forcés de trouver un nouveau métier

«Ils sont tellement isolés, se désole-t-il à l’autre bout du fil. Quand c’est la fête d’une madame, j’arrive avec mon violon. Et là, je passe de chambre en chambre, elles veulent toute une chanson. Si je peux leur offrir un peu de mon talent...»

«Au lieu de me faire applaudir parce que je fais de la musique, je me fais applaudir parce que je les aide, ajoute-t-il. J’aime ça bien plus que je pensais.»

Le violoniste Sébastien Savard travaille dans un CHSLD
Photo courtoisie

Le musicien a une feuille de route bien garnie. En plus d’avoir joué sept ans dans la revue musicale QuébecIssime, il a participé à trois spectacles majeurs du Cirque du Soleil, dont OVO. Il a fait la tournée hommage à Gilbert Bécaud avec Mario Pelchat, et avec son groupe Blueberry Grass Band, il était un des groupes officiels du pavillon Epcott à Disney. Il devait d’ailleurs s’y envoler le 15 mars. 

Comme un retour chez sa mère

«La PCU, j’ai vu ça comme un retour chez ma mère, quand nos parents payaient pour nous autres, explique-t-il. C’est une perte d’autonomie. Je me demandais si j’allais me faire payer par mes parents encore longtemps. Quand la plateforme “Je contribue” est arrivée, j’ai trouvé que c’était une très bonne idée.»

Sinon, Sébastien Savard a lancé la page Facebook «La musique en cadeau», où les gens peuvent lui commander des demandes spéciales pour d’autres personnes, sous forme de vidéo, par exemple pour un anniversaire. «Je vais développer davantage le projet en 2021. Je resterai toujours un musicien et je vais toujours trouver un moyen de faire de la musique.»