/sports/football
Navigation

Laurent Duvernay-Tardif est l’un des athlètes de l’année du «Sports Illustrated»

Laurent Duvernay-Tardif
Photo tirée de la page Facebook de Laurent Duvernay-Tardif

Coup d'oeil sur cet article

La contribution de Laurent Duvernay-Tardif dans la lutte à la pandémie de COVID-19 a été soulignée par le magazine Sports Illustrated, dimanche, qui a fait du Québécois l’un des cinq athlètes – activistes et champions – nommés personnalités sportives de l’année.

Son coéquipier des Chiefs de Kansas City, le quart-arrière Patrick Mahomes, est également dans ce groupe restreint. LeBron James, Breanna Stewart et Naomi Osaka sont les autres récipiendaires.

Duvernay-Tardif a décidé de se retirer de la saison 2020 de la NFL avant son commencement. Le joueur de ligne offensive a notamment décidé de donner un coup de main au CHSLD Gertrude-Lafrance, à Saint-Jean-sur-Richelieu, tout en suivant à distance un programme en santé publique à l’université Harvard.

«En tant qu'athlètes, nous avons le pouvoir d'avoir un impact positif dans notre société, a réagi Duvernay-Tardif par l’entremise de son compte Twitter. Être reconnu pour mon implication hors du terrain par l'un des plus grands prix sportifs signifie beaucoup pour moi.»

«Je dédie ce prix à tous les travailleurs de la santé qui ont fait d'énormes sacrifices pour protéger et prendre soin des autres. Merci. Le travail n'est pas terminé.»

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:

«LDT» est le premier Québécois à recevoir cet honneur, décerné depuis 1954. Il est le quatrième Canadien sélectionné, après les anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) Bobby Orr (1970), Wayne Gretzky (1982) et Bob Bourne (1987), ce dernier pour ses efforts humanitaires auprès d’une école pour enfants handicapés.

Les Chiefs ont remporté le plus récent Super Bowl, l’hiver dernier, mais ce n’est pas le seul fait d’armes de Mahomes cette année. Il a également été l’une des têtes d’affiche dans les efforts des joueurs pour emmener la NFL à reconnaître le mouvement «Black Lives Matter».

Osaka, championne des Internationaux des États-Unis, a également utilisé sa célébrité pour participer à la lutte contre les inégalités sociales. Stewart a quant à elle milité contre le racisme et pour les droits des femmes alors qu’elle a participé à la conquête du titre de la WNBA avec le Storm de Seattle.

James, champion avec les Lakers de Los Angeles, a quant à lui mené plusieurs activités caritatives pour aider les jeunes défavorisés, mais également pour favoriser l’accès aux bureaux de vote lors des récentes élections présidentielles américaines.