/world/europe
Navigation

COVID-19: record de morts à Saint-Pétersbourg, qui ferme pour les Fêtes

COVID-19: record de morts à Saint-Pétersbourg, qui ferme pour les Fêtes
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, a enregistré mardi un record de décès quotidiens dus à la COVID-19, les autorités prévenant que la cité était désormais à «un pas du confinement», fermant bars et restaurants pour les fêtes de fin d’année. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Selon les chiffres officiels, 86 morts ont été comptabilisés mardi à Saint-Pétersbourg. Le gouverneur Alexandre Beglov avait déclaré la veille que la ville de 4,5 millions d’habitants était «à un seul pas d’un second lockdown».

  • Écoutez le chroniqueur de politiq

En fin de semaine dernière, la ville avait annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie, notamment la fermeture des bars et des restaurants du 30 décembre au 3 janvier, période où l’ancienne capitale des tsars et haut lieu du tourisme est une destination très populaire pour les Russes.

Plus de 100 bars et restaurants ont annoncé qu’ils ne respecteraient pas cet ordre et ont publié sur internet une «carte de résistance» des établissements qui resteraient ouverts.

«Leur motivation est simple: s’ils respectent l’ordre no 121 [de l’administration], ils sont déjà morts. S’ils travaillent comme d’habitude, ils auront une chance minime de survivre», est-il indiqué dans une déclaration accompagnant cette carte.

Selon cette déclaration, environ 5000 bars et restaurants «mourraient» et plus de 100 000 personnes se retrouveraient au chômage si l’ordre de l’administration était respecté, les récalcitrants notant que Saint-Pétersbourg organise dans le même temps de nombreux événements, comme des festivals ou des concerts.

L’administration de Saint-Pétersbourg a aussi ordonné la fermeture des théâtres et des musées, ainsi que l'annulation des concerts, du 31 décembre au 10 janvier, période fériée en Russie.

Au niveau national, la cheffe de l’agence sanitaire russe Anna Popova a demandé mardi aux Russes de rester chez eux pour le Nouvel An et de le célébrer «avec la famille qu’on voit tous les jours».

Depuis le début de la pandémie, 5947 personnes sont mortes de la COVID-19 à Saint-Pétersbourg et 44 159 en Russie.

Malgré la hausse des cas à travers la Russie, un nouveau confinement national est pour l’instant exclu, pour éviter de remettre l’économie à l’arrêt.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.