/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la santé mentale des Canadiens demeure précaire

sad young man with ffp1 respirator on self-isolation in his apartment during quarantine of coronavirus covid-19
Sergey - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

La santé mentale des Canadiens continuait à être grandement affectée par la COVID-19 au moment d'amorcer le mois de novembre, a conclu la firme Morneau Shepell en dévoilant son indice mensuel de santé mentale mercredi. 

Selon un sondage, l'indice s'était légèrement amélioré au moment d'amorcer le mois comparativement à celui d'octobre. Cet indice, calculé en fonction d'un taux de référence évaluant la santé mentale des Canadiens en 2019, donc avant la pandémie, pointait à -11,1 points au début novembre, contre -11,7 points au début octobre.

Au moment de mener le sondage, la seconde vague commençait à peine à vraiment déferler, particulièrement dans les provinces de l'Ouest.

L'indice avait atteint un creux à -11,7 points au mois d'avril dernier, au début de la période de confinement, et a oscillé depuis, notamment en traversant une période un peu plus optimiste durant l'été, avant de sombrer à nouveau. C'est donc dire que la santé mentale des Canadiens est demeurée précaire et n'a pratiquement pas varié depuis le printemps.

Il est cependant à noter qu'il y a fort à parier que l'indice se soit dégradé au cours des dernières semaines, dans la foulée de l'accroissement vertigineux du nombre de cas et de décès liés à la COVID-19 au Canada.

Pratiquement toutes les provinces, particulièrement celles de l'ouest et du centre du pays, ont aussi renforcé leurs mesures de lutte contre le virus en interdisant les rassemblements, en obligeant la fermeture de nombreux commerces comme les restaurants ou les gyms, voire en allant jusqu'à ordonner un confinement complet comme au Manitoba ou à Toronto et dans une partie de sa banlieue, en Ontario. L'interdiction de se rassembler à Noël en dehors de sa cellule familiale, décrétée pratiquement partout au pays, risque aussi de jouer sur le moral de la population.

En contrepartie, l'arrivée prochaine des premières doses de vaccins au pays pourrait contribuer à redresser le moral de la population, a souligné Stephen Liptrap, président et chef de la direction de Morneau Shepell, par communiqué.

Par ailleurs, la grande majorité des répondants ont affirmé que leur employeur gère bien la question de la pandémie (72 %), tandis qu'un peu plus de la moitié sont satisfaits des assouplissements en place en matière d'horaire et de télétravail.

Malgré tout, 34 % des répondants ont affirmé que la pandémie les amène à réfléchir à la possibilité de changer de carrière.

Le sondage a été mené en ligne auprès de 3000 Canadiens, du 25 octobre au 5 novembre.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres