/finance/business
Navigation

Trouver un entrepreneur accrédité en quelques clics

Coup d'oeil sur cet article

Harold ne pouvait pas être plus heureux de pouvoir enfin faire construire la maison de ses rêves. C’est son beau-frère qui lui a recommandé un de ses amis entrepreneur en construction avec qui il s’est tout de suite senti en confiance. Non seulement il a acquiescé à toutes ses demandes, mais il lui a en plus proposé de faire certains travaux supplémentaires à ses frais. Sans poser plus de questions, il a signé un contrat avec le constructeur, impatient d’habiter les lieux où il se voyait déjà. 

• À lire aussi: Une protection qui procure la paix de l’esprit

Il était à peine installé dans sa nouvelle demeure que les problèmes ont commencé. Tout n’étant pas au point, il a tenté de rejoindre l’entrepreneur, sans succès. Il finit par apprendre que ce dernier a déménagé à l’extérieur du pays ! Harold décide alors de communiquer avec Garantie de construction résidentielle (GCR) pour savoir quels sont ses recours. C’est avec stupéfaction qu’il apprend que le constructeur n’a jamais été accrédité par GCR, une obligation légale. Il ne pourra donc pas se prévaloir des protections prévues au plan de garantie.

Pourtant, une vérification au Répertoire des entreprises accréditées de GCR lui aurait évité tous ces tracas. Une leçon qu’il a apprise à la dure.

Une mine d’information

L’histoire est fictive, mais elle relate des situations que d’autres acheteurs ont malheureusement vécues. Il faut savoir qu’au Québec, un entrepreneur qui veut vendre ou construire un bâtiment résidentiel neuf doit obligatoirement détenir les licences appropriées de la Régie du bâtiment (RBQ) et être accrédité auprès de GCR. Pour savoir si votre entrepreneur remplit ces conditions, il suffit de vérifier le répertoire sur le site Internet de l’organisme qui, depuis 2015, administre le plan de garantie obligatoire pour les bâtiments neufs construits à partir de cette date. 

« En consultant notre répertoire, le futur acheteur s’assure non seulement de la conformité de l’entrepreneur, mais il obtiendra l’adresse de tous les bâtiments construits par l’entreprise et enregistrés chez GCR, explique François-William Simard, vice-président, Communications et Relations partenaires. Il saura aussi s’il y a eu des réclamations reconnues et si elles ont fait l’objet d’une décision arbitrale. »

Les non-conformités détectées lors des inspections effectuées par GCR sont également répertoriées et classées par niveau de gravité. Rappelons que l’organisme prévoit trois types d’inspections, soit sur plan, au chantier et une inspection de suivi, qui sont menées par des experts (architectes, ingénieurs ou technologues en bâtiment), tous membres d’un ordre professionnel. Dans les cas de malfaçons ou de non-conformités, des correctifs sont demandés à l’entrepreneur avec preuve à l’appui que les travaux ont bien été exécutés. 

L’achat d’une maison, c’est l’investissement d’une vie. Mieux vaut s’assurer de faire affaire avec un entrepreneur accrédité. « Une simple recherche dans notre répertoire permet d’en savoir beaucoup sur les réalisations de l’entrepreneur et, ainsi, de faire un choix plus éclairé », affirme François-William Simard. 

Votre sommeil n’en sera que plus paisible... au contraire de celui d’Harold ! 

POUR EN SAVOIR PLUS

Cliquez ce lien, pour accéder au Répertoire des entreprises accréditées de GCR.

En collaboration avec