/sports/hockey
Navigation

Des fausses cartes de Lafrenière populaires

La police de Québec a ouvert une enquête après une plainte du Tournoi pee-wee

Cette fausse carte d’Alexis Lafrenière s’est retrouvée entre les mains d’un employé du Tournoi pee-wee de Québec.
Photo courtoisie, SPVQ Cette fausse carte d’Alexis Lafrenière s’est retrouvée entre les mains d’un employé du Tournoi pee-wee de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Des fraudeurs sont dans la mire de la police de Québec pour la mise en vente de cartes de hockey contrefaites utilisant indûment l’image d’Alexis Lafrenière et du Tournoi international pee-wee de Québec.

Les cartes montrent un jeune Lafrenière lors de sa participation à l’édition 2013 du prestigieux événement pour l’équipe des Mille-Îles, alors qu’il avait 11 ans.

La carte est numérotée avec le nombre 841 alors que la série s’arrête à 840.
Photo courtoisie, SPVQ
La carte est numérotée avec le nombre 841 alors que la série s’arrête à 840.

Le problème, c’est que si le premier choix au total du dernier repêchage de la LNH a bel et bien foulé la glace du Colisée Pepsi cette année-là — ce fut sa seule participation au tournoi —, son équipe n’avait en aucun cas demandé la production de cartes de hockey, à l’époque, selon les responsables du Tournoi. 

Mises en vente sur eBay pour plus de 100 $, elles n’ont en réalité aucune valeur. Les employés du Tournoi ont porté plainte à la police, après être tombés, il y a deux semaines, sur les fameuses cartes contrefaites du talentueux espoir des Rangers de New York. L’unité des fraudes du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a ouvert une enquête.

Malveillant

« On sait que Lafrenière n’a pas de carte. Ils n’en ont pas fait faire quand il a joué en 2013, donc Alexis Lafrenière ne pouvait pas avoir de carte pee-wee en partant, alors c’est sûr que ça a fait “ting, ting!” », a lancé le directeur général du Tournoi, Patrick Dom, en entrevue au Journal

L’organisation parcourt souvent les sites de revente pour s’assurer de la conformité des articles qui s’y retrouvent, mais c’est la première fois, à la connaissance du directeur, qu’une utilisation aussi « malveillante » de la réputation du Tournoi est utilisée par des fraudeurs.    

  • Écoutez la chronique de Jean-François Baril sur QUB radio:   

« Alors on s’en est procuré une, et on l’a comparée à une vraie carte. C’est que sur un site, à l’écran, tu ne peux pas voir la différence nécessairement, mais quand tu l’as entre les mains, tu es capable de voir quelques petites différences. On voit que c’est une carte contrefaite. »

Une recherche nous a permis de constater que des cartes étaient toujours en vente sur internet, jeudi matin. Selon l’information disponible sur eBay, celles-ci provenaient de Winnipeg et d’Edmonton, mais d’autres cartes en provenance de Victoriaville ont aussi été vendues dans les dernières semaines. 

La police n’exclut pas qu’elles puissent s’être retrouvées sur d’autres plateformes. Patrick Dom ignore combien de cartes peuvent être en circulation. S’il n’est pas « surpris », il trouve que c’est « choquant » et « plate » pour les personnes qui ont pu s’en procurer une.

Pas une surprise

« C’est sûr que l’objectif principal, c’était d’aviser les gens. C’était notre devoir de le faire et de protéger le public, de dire: “Il y a de la fraude là-dessus, n’achetez pas ça.” [...] C’était notre devoir aussi de protéger notre logo. Il y a un trade-mark là-dessus, on ne peut pas se servir de mon logo sans notre autorisation », a rappelé le grand patron du Tournoi, dont l’édition 2021 a été annulée en raison de la pandémie. 

Pour Yannick Godbout, qui œuvre dans le domaine des cartes de hockey depuis une vingtaine d’années, le nouveau souffle que connaît actuellement le marché ouvre la porte à ce genre de fraude.

« Les cartes reviennent à la mode et on attire toutes sortes de gens dans le domaine, des anciens qui reviennent, des nouveaux qui veulent commencer et des requins. Il y a des gens qui sont plus ou moins à l’affût. Dans ce cas-ci, on parle d’une carte inventée [...]. Avec un scan et une bonne photo, le collectionneur pas averti peut tomber dans le panneau », a expliqué le gérant de la boutique l’Imaginaire, à Québec.

Et même si la carte avait été vraie, sa valeur n’aurait pas été très élevée, selon lui. « Ça n’a pas une grande importance et ce n’est même pas comparable si on prend par exemple la carte recrue de McDavid et sa carte pee-wee. » 


► Le SPVQ invite toute personne qui aurait de l’information concernant cette affaire à composer le 418 641-AGIR (2447) ou le 911 pour une intervention immédiate.  

Un utilisateur se défend 

Un utilisateur du site eBay ayant vendu quelques-unes des fausses cartes d’Alexis Lafrenière en circulation s’est défendu d’agir de « mauvaise foi ». 

Dans un échange de messages privés sur la populaire plateforme de revente, jeudi, le vendeur, dont nous tairons l’identité puisqu’une enquête policière est en cours, a dit ne pas être au courant qu’il s’agissait de contrefaçons. Il aurait acheté quelques cartes d’une personne vivant au Québec. 

En soirée, le vendeur nous a recontactés pour nous révéler qu’il avait communiqué des informations à la police après avoir retracé la provenance de la carte fautive tout en remboursant son dernier acheteur. Selon son hypothèse, les cartes proviennent toutes de la même source.  

Plus tôt, jeudi, ce vendeur avait confirmé avoir revendu quelques cartes de l’ancien attaquant vedette de l’Océanic de Rimouski. Selon 130Point, un site spécialisé en cartes sportives, la dernière copie illégale a été achetée au coût de 100 $ CA. 

Une annonce était toujours visible, jeudi matin, avant de disparaître.
Capture d'écran du site ebay
Une annonce était toujours visible, jeudi matin, avant de disparaître.

D’autres vendeurs ont réussi à empocher quelques dizaines de dollars. L’une des annonces toujours visibles jeudi matin a d’ailleurs mystérieusement disparu du site eBay après un message au vendeur lui indiquant qu’il s’agissait d’un faux produit. 

Cette fausse carte d’Alexis Lafrenière s’est retrouvée entre les mains d’un employé du Tournoi pee-wee de Québec.
Capture d'écran du site eBay

L’agente d’Alexis Lafrenière, Émilie Castonguay, a réagi en rappelant que les collectionneurs peuvent se procurer des produits officiels du joueur sur le site officiel de la compagnie Upper Deck.  

Une carte à 13 000 $ 

Par ailleurs, la boutique L’Imaginaire de Québec organisera un concours après avoir mis la main sur une carte recrue officielle de Lafrenière de type High Gloss d’Upper Deck pour la modique somme de 13 000 $. La carte, dont on ne compte que 10 copies, a été achetée d’un client qui s’était procuré une boîte de la collection 2020-2021 parue au cours des dernières semaines. Le concours se déroulera en deux phases : un finaliste sera dévoilé de décembre 2020 à octobre 2021 parmi les clients ayant acheté une boîte de la série actuelle alors que le grand tirage se fera parmi les 11 finalistes. 

— Roby St-Gelais