/news/coronavirus
Navigation

Voici la route qu’empruntera le vaccin de Pfizer

Santé Canada a autorisé le produit fabriqué par Pfizer

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada est devenu le troisième pays à donner le feu vert à l’utilisation du vaccin produit par Pfizer et BioNTech, hier, avant les États-Unis. Seuls le Royaume-Uni et Bahreïn ont été plus rapides. L’autorisation historique donne le signal de départ à la plus vaste opération de vaccination jamais menée au pays. Voici la route qu’empruntera le vaccin, de la Belgique aux premiers patients québécois. 

• À lire aussi: Santé Canada approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech

• À lire aussi: Legault croit que la situation pourrait s’améliorer vite

• À lire aussi: Une PDG qui n’a pas froid aux yeux

DÉPART DEMAIN

Le parcours des 35 000 premières doses attendues au Canada débute en principe demain. La cargaison quittera Puurs, en Belgique, où les vaccins sont produits. Les boîtes spécialement conçues pour conserver les fioles à très basse température feront d’abord leur chemin vers Cologne, en Allemagne, où elles seront chargées à bord d’un appareil de la compagnie aérienne UPS Airlines. La précieuse cargaison transitera ensuite par le siège social de l’entreprise, à Louisville, au Kentucky, à quelque 1500 km de Montréal. Les colis sont attendus au Canada cette fin de semaine, et seront livrés aux points de vaccination lundi, après un trajet total de 36 heures.

DANS DEUX CHSLD

Photo d'archives

Quatorze points de vaccination ont été choisis à l’échelle du pays. Au Québec, ce sont les patients des CHSLD Maimonides, à Montréal, et Saint-Antoine, à Québec, qui seront les premiers à être inoculés. L’opération vaccination devrait commencer mardi ou mercredi. Plus de 200 sites de vaccination s’ajouteront au fil des semaines au pays. Les provinces recevront des doses en fonction de leur population.  

EFFETS SECONDAIRES MINEURS

Les effets secondaires observés au cours des essais cliniques sur 44 000 personnes étaient légers ou modérés et sans risque pour la santé : douleur au point d’injection, frissons, fatigue et fièvre. Des effets secondaires sévères sont possibles, mais rares. Ce pourrait notamment être une réaction allergique, comme ce qui a été observé au Royaume-Uni. Les personnes ayant une allergie à un des composants du vaccin ne devraient pas le prendre. 

TOUS VACCINÉS D’ICI SEPTEMBRE

Source : Santé Canada 

VOUS FEREZ-VOUS VACCINER ?

<b>Dre Supriya Sharma</b><br/><i>Conseillère médicale principale à Santé Canada</i>
Capture d'écran
Dre Supriya Sharma
Conseillère médicale principale à Santé Canada

Seulement 54 % des Canadiens seraient prêts à se faire vacciner immédiatement contre la COVID-19, d’après un sondage Ipsos réalisé entre le 23 et le 26 octobre auprès de 1000 répondants. Pour rassurer et convaincre, Santé Canada mise sur la transparence et l’ouverture en publiant un résumé scientifique détaillé et les données complètes sur les essais cliniques. 

Ce qu’on ne sait pas   

  • Quels sont les effets sur les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes ? Ils n’ont pas participé aux essais cliniques. Ils ne seront pas vaccinés pour l’instant.     
  • Quels sont les effets sur les jeunes de 12 à 15 ans ? Trop peu ont participé aux essais cliniques pour le moment. On ne prévoit pas non plus les vacciner en ce moment.     
  • Le vaccin empêche-t-il d’attraper le virus ou d’avoir des symptômes de la maladie ? Les participants aux essais seront suivis pendant deux ans pour répondre à cette inconnue.    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres