/news/politics
Navigation

Transferts en santé: une rencontre mouvementée

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre fédéral Justin Trudeau est ressorti de sa rencontre avec les premiers ministres provinciaux en soutenant qu’il leur a donné sa parole qu’il augmenterait les transferts en santé, mais son vis-à-vis québécois, François Legault, n’y voit pas un réel engagement.

• À lire aussi: Transferts en santé: Legault promet de se battre «jusqu’au bout», Trudeau dit non

«Je me suis engagé aux provinces que le fédéral va augmenter sa part des coûts de notre système de santé», a déclaré M. Trudeau jeudi au sortir de la journée de discussions virtuelles avec ses homologues.

Il n'a toutefois pas précisé exactement quand pareille augmentation pourrait prendre effet ni à quel moment les négociations s’amorceraient, mentionnant «les prochains mois».

«Depuis neuf ou dix mois, on a des rencontres presque toutes les semaines entre premiers ministres pour parler de tous les sujets qui les préoccupent et préoccupent les Canadiens [...], mais évidemment, pour moi, la priorité, c’est d’être là pour aider les Canadiens d’un bout à l’autre de ce pays à passer au travers de la pandémie», a-t-il répondu lorsqu'invité à donner plus de précisions.

Il a ajouté que tout financement pour les systèmes de santé devait se faire en vertu de «transparence et redevabilité [sic] envers les Canadiens».

Photo le Journal de Québec, Stevens LeBlanc

Sur ce point, le premier ministre du Québec, François Legault, qui préside le Conseil de la fédération, estime que M. Trudeau attachera des conditions à tout financement supplémentaire. Plus généralement, il estime que l’engagement de M. Trudeau n’en est pas du tout un puisqu’il ne serait prêt à réellement amorcer les négociations qu’une fois la pandémie passée.

Questionné à ce sujet, le premier ministre canadien a justement évoqué l’avenir incertain de l’économie.

«J’ai hâte à cette conversation qui va survenir quand nous aurons un peu plus de clarté sur les défis auxquels feront face notre système de santé et notre économie pour les prochaines années», a-t-il dit.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

En coulisses, une source fédérale n’a pas caché que «certains accrochages» sont survenus durant la rencontre. Des premiers ministres provinciaux ont insisté, «assez souvent», pour réaligner la discussion sur leur demande commune d’augmentation des transferts lorsque d'autres sujets étaient abordés.

D'autres points étaient à l'agenda, comme la vaccination débutant la semaine prochaine et les bilans quotidiens de la COVID-19 qui atteignent encore des sommets dans bien des endroits.

Les premiers ministres provinciaux réclament une hausse des transferts en santé de 28 G$ dès l’an prochain afin que le fédéral finance 35% des coûts en la matière, plutôt que 22%.