/weekend
Navigation

«C’est un bon compromis»

Décembre de Québec Issime
Photo courtoisie, OSA Images Décembre de Québec Issime

Coup d'oeil sur cet article

Pour Marc-André Fortin, le spectacle Décembre est une tradition solidement ancrée dans son temps des Fêtes depuis déjà 13 saisons. Ce n’est donc pas sans un pincement au cœur que le chanteur a appris que l’œuvre phare de Québec Issime serait cette année présentée en mode virtuel, en raison de la pandémie.

• À lire aussi: Un grand spectacle télévisé le 28 décembre

• À lire aussi: Des spectacles sous le sapin

• À lire aussi: Quel avenir pour les spectacles virtuels?

« C’est complètement fou », lâche Marc-André Fortin au bout du fil. 

Il ne le cache pas : il a vécu « dans le déni » un bon moment, espérant pouvoir enfiler les habits de Martin Labbé pour une nouvelle série de représentations. Hélas, la pandémie en aura voulu autrement ! La production se rabat donc aujourd’hui sur une captation, effectuée en 2014, pour perpétuer la tradition à même les foyers québécois. 

« Ce spectacle-là, c’est une vraie famille. Chaque année, plusieurs artistes reviennent, les liens qui se sont tissés sont très, très forts. Alors, c’est certain que je vais être ému en regardant la captation à la maison », avance-t-il. 

« Au moins, c’est un bon compromis. Et on a bon espoir de pouvoir le présenter à nouveau, sur scène, l’an prochain », ajoute-t-il, positif. 

Popularité indéniable

Certes, le retrait des représentations en mode présentiel pour l’année 2020 a laissé un trou dans la tradition de Marc-André Fortin. Mais il en est également de même pour les spectateurs, plusieurs d’entre eux se faisant une religion d’assister au concert de Noël, d’ordinaire présenté sur la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des arts. 

« Pour beaucoup de gens, c’était leur manière de commencer le temps des Fêtes. Mais au moins, ils pourront continuer de le faire cette année, mais à la maison. Et je sais qu’ils verront le spectacle d’un œil différent », avance le chanteur. 

En effet. La captation, pour laquelle 14 caméras ont été braquées sur la scène et les coulisses, permettra une proximité inespérée pour les spectateurs. Costumes, décors, maquillages... chaque détail pourra être scruté afin d’en découvrir la richesse, tout au long des 12 tableaux peuplés par 24 artistes.


Le spectacle Décembre sera en webdiffusion du 19 décembre au 2 janvier, sur placedesarts.com ou quebecissime.net