/world/pacificasia
Navigation

Indonésie: un leader islamiste arrêté pour avoir violé les restrictions contre le virus

Indonésie: un leader islamiste arrêté pour avoir violé les restrictions contre le virus
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un dirigeant islamiste indonésien a été arrêté, dimanche, sur des soupçons de violation des restrictions en vigueur pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, après l’organisation de prêches rassemblant des dizaines de milliers de fidèles. 

L’interpellation de Rizieq Shihab est intervenue deux jours après que la police eut abattu six membres de son groupe, le Front des défenseurs de l’islam (FPI), lors d’une fusillade sur une autoroute.

Rizieq Shihab demeurera en détention pendant 20 jours, a annoncé la police.

«Une des raisons de son arrestation est d’empêcher qu’il ne récidive», a déclaré dimanche le porte-parole de la police nationale, Argo Yuwono. En cas de condamnation, il risquerait six ans de prison pour violation des règles édictées contre le coronavirus.

Rizieq Shihab avait été accueilli, le mois dernier à son retour d’exil, par des dizaines de milliers de personnes à l’aéroport de Jakarta, un rassemblement qui contrevenait aux règles de distanciation sociale.

Des dizaines de ces fidèles avaient par la suite été déclarés positifs à la COVID-19, et la police avait plusieurs fois convoqué Rizieq Shihab pour l’interroger.

L’Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde, a recensé au total plus de 600 000 cas de coronavirus, et plus de 18 500 décès ont été imputés à la COVID-19.

En dépit des restrictions, M. Shihab avait organisé des prêches rassemblant des dizaines de milliers de personnes.

Le charismatique leader islamiste avait fui en Arabie saoudite en 2017, peu après avoir été présenté par la police comme un suspect dans une affaire de pornographie.

Depuis son retour après trois années d’exil, il a appelé de ses vœux l’avènement d’une «révolution morale».

Son Front des défenseurs de l’islam (FPI) est devenu, ces dernières années, le porte-drapeau d’un islam pur et dur.

Le groupe avait notamment mené des descentes dans des bars vendant de l’alcool pendant le ramadan, a obtenu l’annulation d’un concert de Lady Gaga qualifiée de «messagère du diable» et manifesté contre le concours de beauté Miss Monde lorsqu’il s’était tenu en Indonésie.

Le FPI avait largement contribué aux manifestations de masse réunissant conservateurs et musulmans modérés, organisées contre l’ancien gouverneur de Jakarta Basuki Tjahaja Purnama, chrétien issu de la minorité chinoise mis en cause pour blasphème.

L’ex-gouverneur chrétien de Jakarta a passé près de deux ans en prison pour blasphème, dans une affaire vue comme emblématique de la montée de l’intolérance religieuse dans le pays.