/sports/ski
Navigation

Justine Dufour-Lapointe s’incline face à la championne

Justine Dufour-Lapointe s’incline face à la championne
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Opposée à l’éventuelle médaillée d’or lors des quarts de finale, la Québécoise Justine Dufour-Lapointe a finalement terminé sixième des duels à la Coupe du monde d’Idre Fjäll, en Suède, dimanche.

La skieuse de 26 ans a commencé cette «drôle de journée» en devançant la Japonaise Haruka Ihara.

La compétition a ensuite été arrêtée pendant 40 minutes en raison d’une visibilité réduite par le brouillard. Une pause dont Justine Dufour-Lapointe a eu du mal à se remettre pour son duel des quarts de finale contre la Française Perrine Laffont.

«Le délai de 40 minutes m’a un peu déstabilisée et on a eu le temps de refroidir, a admis Justine Dufour-Lapointe. La FIS [Fédération internationale de ski] a pressé le citron pour que l’on continue à skier et à rouler les duels. J’ai un peu été prise au dépourvu. Ça n’a pas été nécessairement ma meilleure préparation en haut de parcours. Je n’ai pas pris le temps de respirer et d’avoir une visualisation à mon goût.»

Perrine Laffont a ensuite décroché sa deuxième médaille d’or de la fin de semaine et sa troisième de la saison. L’Américaine Jaelin Kauf et la Japonaise Anri Kawamura ont complété le podium.

Avec un long séjour en Europe qui tire maintenant à sa fin, la Montréalaise estime qu’il ne manque plus qu’à «assembler le puzzle» à l’entraînement pour connaître du succès en compétition.

«Pour une des premières fois, j’ai très hâte à l’entraînement de Noël. J’ai hâte de prendre le temps de m’entraîner et de pouvoir travailler sur les petits détails que j’ai besoin de travailler», a ajouté celle qui retient du positif de sa fin de semaine en Suède et qui demeure optimiste en vue des prochaines compétitions.

«Au-delà de tout ça, j’ai donné mon maximum et j’ai skié avec mon cœur. Ce n’était pas le ski que je voulais donner pour mon duel contre Perrine. Ce n’est pas le résultat que je voulais, mais ça va dans la bonne direction.»

Conditions difficiles

Également en action, Chloé Dufour-Lapointe et Valérie Gilbert ont toutes les deux perdu leur premier duel. Elles se sont classées 18e et 21e.

«Ç’a été une fin de semaine assez exigeante au niveau des conditions climatiques, notamment avec beaucoup de brume, a dit Chloé Dufour-Lapointe. Je suis satisfaite de la progression que j’ai faite avec mon entraîneur. Ça paraît qu’on n’a pas beaucoup skié, parce que ça prend plus de temps pour se rendre à la qualité de saut qu’on veut atteindre.»

Du côté masculin, la ronde des finales a été annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le Canadien Jordan Kober, qui allait prendre part à la petite finale, a quand même obtenu le bronze, tout comme l’Américain Bradley Wilson. La victoire a été décernée à l’Australien Matt Graham et le Suédois Ludvig Fjallstrom a reçu l’argent.

Les Québécois Kerrian Chunlaud et Gabriel Dufresne n’ont pas été en mesure de passer la ronde de 32 samedi, terminant respectivement 17e et 26e. Elliot Vaillancourt a fini 43e, tandis que Laurent Dumais a chuté lors de sa première descente.

L’équipe canadienne reviendra au pays cette semaine. La prochaine Coupe du monde prévue au calendrier en bosses est celle de Calgary, du 28 au 31 janvier.