/misc
Navigation

Pierre Lacroix, un bâtisseur

Coup d'oeil sur cet article

Avant d’amorcer une réunion avec les dirigeants de la Ligue de baseball élite du Québec dimanche matin, j’ai appris le décès de Pierre Lacroix, l’ancien dirigeant des Nordiques et de l’Avalanche. J’ai connu Pierre à l’époque où il jouait au baseball et au hockey mineur dans le quartier Rosemont à Montréal. J’ai suivi sa carrière de hockeyeur junior à Laval, Saint-Jérôme et Muskegon, un club des filiales du Canadien. Je l’ai vu gravir les différents échelons de sa vie. Sa raison de vivre, c’était son épouse, Colombe, et ses fils, Martin et Éric.

Photos d’archives et courtoisie

Pierre Lacroix, à l’époque où il était DG de l’Avalanche est entouré de deux joueurs qu’il a acquis lors des échanges pour lui permettre de remporter la coupe Stanley, Patrick Roy et Raymond Bourque, ainsi que de son grand ami René Angélil. 

Pierre Lacroix a été l’agent de joueurs de hockey, d’entraîneurs et d’athlètes olympiques. Sur la photo, il est en compagnie de son client Michel Bergeron, entraîneur des Nordiques, et de Maurice Filion, DG de l’équipe québécoise. 

En 1991, Mike Bossy, lors de son intronisation au Temple de la renommée du hockey, profitait du moment avec son épouse, Lucie Cramer. Pierre Lacroix et sa femme Colombe étaient également présents à la cérémonie. 

Pierre Lacroix trouvait toujours une façon de faire rire ses amis, dont certains l’appelaient « Peter Cross ». Le souvenir que je garde de Pierre est sa bonne humeur ainsi que l’amour et l’amitié que son épouse Colombe partageait avec leurs amis et les familles des joueurs. 

Pierre a même tenté sa chance comme conseiller municipal à Laval, mais malheureusement il a subi une défaite. Pierre Lacroix et le maire de Laval, le Dr Lucien Paiement, sont entourés de plusieurs de leurs amis qui les avaient appuyés. 

Pierre Lacroix était un excellent receveur au baseball, ce qui lui avait permis de remporter le titre de meilleur receveur défensif de la Ligue de baseball Montréal junior. Les Expos l’ont invité à participer à un camp d’évaluation au parc Jarry en 1969. 

Pierre Lacroix, agent de joueurs, est en compagnie de Jean Béliveau, d’André « Toto » Gingras, le réputé photographe du Journal de Montréal, et du président du Canadien, Ronald Corey. 

Pierre Lacroix est entouré en 1994 du nouvel entraîneur-chef des Nordiques, Marc Crawford, et de l’entraîneur adjoint, Jacques Martin, qu’il venait d’engager.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.