/sports/hockey
Navigation

Elizabeth Rancourt se joint à l’équipe de diffusion des matchs de la LNH de TVA Sports

Rene Rancourt et Elizabeth Rancourt
Capture d'écran / TVA Sports

Coup d'oeil sur cet article

Les reportages des rencontres de la Ligue nationale de hockey (LNH) présentées sur les ondes du réseau TVA Sports pourront maintenant compter sur Elizabeth Rancourt à l’animation.

Rancourt joindra ainsi Louis Jean et Michel Godbout dans ce rôle lors des émissions d’avant-match, mais aussi durant les entractes, en compagnie des experts de la chaîne sportive.

«TVA Sports est très fière de confier l’animation de plusieurs matchs de la LNH sur ses ondes à Elizabeth Rancourt, a dit le directeur général de la chaîne sportive, Louis-Philippe Neveu, dans un communiqué publié lundi. Elizabeth saura relever ce nouveau défi avec brio, elle qui est avec TVA Sports depuis le lancement de la chaîne et qui s’est démarquée par son excellent travail, notamment à la couverture quotidienne des activités du Canadien de Montréal depuis la saison 2013-2014. Son énergie et son dynamisme teinteront sans aucun doute les soirées de hockey de la LNH qu’elle animera.»

«C'est un magnifique défi, a pour sa part déclaré Elizabeth Rancourt. J'ai hâte de me joindre à ce panel d'experts hockey et d'y ajouter ma touche et ma couleur! C'est aussi un honneur, pour moi, d'être parmi les premières femmes à animer des matchs du circuit Bettman.»

TVA Sports est le diffuseur officiel francophone des matchs de la LNH.

Faire fi des obstacles

Mme Rancourt a su gravir les échelons dans un monde masculin. Elle avait d’ailleurs révélé, le mois dernier, que son parcours a été parsemé d’obstacles et que plusieurs n’ont pas hésité à lui remettre ses erreurs sous le nez, à ses débuts à la couverture du Tricolore.

«Si, moi, je fais une erreur sur une statistique ou sur ce qui s’est passé dans le match, rapidement, on va dire que c’est parce que je suis une fille et que je ne connais rien aux sports, avait-elle noté lors d’une entrevue avec TVA Sports. Alors que si la même erreur est faite par un homme, on va juste dire qu'il s’est trompé.»

Mais puisqu’elle est passionnée par le hockey, elle n’a jamais abandonné.

«Il faut être faite fort, oui, mais quand on a une passion dans la vie, c’est la même chose pour tout le monde. On ne voit pas les obstacles, on n’entend pas ce qui ne fait pas notre affaire. Je crois que d’avoir eu des œillères et des bouchons dans les oreilles par moment, ça m’a sûrement servie.»