/sports/opinion/columnists
Navigation

Foncer tête première

Pierre Lacroix
Photo d'archives C’est Marcel Aubut qui a fait de Pierre Lacroix le DG des Nordiques en 1994.

Coup d'oeil sur cet article

« Quand Pierre avait une idée en tête, tu ne pouvais pas le faire changer d’idée. Il était un agent dynamique qui se dévouait corps et âme pour ses clients. »

Mike Bossy a été le deuxième client de Pierre Lacroix.

À sa façon, il aura marqué la concession des Nordiques de Québec et de l’Avalanche du Colorado. Il a connu une carrière exceptionnelle, une carrière que l’ex-employé de la brasserie O’Keefe avait amorcée en s’occupant des intérêts du gardien Robert Sauvé. Petit à petit, il bâtit une entreprise de prestige.

• À lire aussi: Pierre Lacroix est décédé des suites de la COVID-19

• À lire aussi: Michel Bergeron salue un vieux complice

• À lire aussi: Pierre Lacroix et le GBS

« Quand j’ai décidé de confier mon dossier à Pierre, j’avais eu un entretien au préalable avec Alan Eagleson, poursuit Bossy. Ce que je recherchais avant tout, c’était un agent qui s’occuperait de mes intérêts, un agent qui n’avait pas 200 joueurs attachés à son entreprise. J’ai fait un choix judicieux, que je n’ai jamais regretté. Il respectait ses engagements, qui donnaient suite à ses promesses. Et il menait ses dossiers avec ce dynamisme qui le caractérisait. 

« Je réalise aujourd’hui à quel point j’avais choisi un agent jeune qui embarquait dans une aventure avec de grands objectifs. Il savait communiquer son enthousiasme à ses clients. »

Puis, ce fut l’arrivée de Patrick Roy, avec qui il a entretenu une grande amitié. Deux hommes de caractère qui savaient contourner les obstacles, deux hommes qui ne craignaient pas les défis.

Quand Patrick Roy se retrouva devant le filet de l’Avalanche, on comprit que le scénario envisagé par l’ex-agent du gardien venait de connaître son dénouement.

• À lire aussi: «Pierre Lacroix était un gagnant»

• À lire aussi: Pierre Lacroix, un bâtisseur

Grâce à Aubut

Pierre Lacroix envisageait une carrière comme directeur général et Marcel Aubut lui fournit cette chance. On connaît ensuite les événements qui suivirent son arrivée à Québec en 1994. Un an plus tard, les Nordiques prenaient le chemin du Colorado avec au gouvernail un homme qui avait obtenu les pleins pouvoirs parce que Lacroix ne fonctionnait que s’il avait le contrôle complet sur les opérations quotidiennes de l’entreprise.

Comme agent, c’était lui qui donnait les instructions et les athlètes suivaient les directives. Mais il savait rassurer les joueurs en prenant des décisions qui ont bien servi les joueurs affiliés à Jandec Inc.

Dans son rôle de directeur général à Québec et de grand décideur au Colorado, il a pris des décisions soulevant très souvent des interrogations. Le dossier Michel Bergeron, ex-client
de Lacroix et ami de longue date, a fait jaser, puisque Lacroix lui préféra Marc Crawford comme entraîneur-chef. 

Toutefois, après une première saison plus qu’intéressante, à son arrivée au Colorado, il comprit rapidement que, pour atteindre la grande finale de la Coupe Stanley, il lui fallait un gardien de premier plan. Sa patience le récompensa. Roy arriva au moment souhaité, à un moment stratégique. C’était enfin la réunion de deux grands amis... 

Respecté et contesté

Au fil des ans, Pierre Lacroix devint l’un des directeurs généraux les plus respectés de la Ligue nationale.

« Il était un fonceur, poursuit Bossy. Lorsqu’il avait un plan bien défini en tête, il prenait toutes les mesures pour le réaliser. Il savait vendre ses idées, c’était aussi un négociateur féroce qui ne lâchait jamais jusqu’à ce qu’on lui donne satisfaction. »

Au Colorado, il fut un personnage contesté. On n’appréciait pas toujours son arrogance dans ses rencontres avec les membres de la presse, mais les résultats sur la surface de jeu faisaient l’unanimité.  

Il ne manque pas de culot, disait-on.  

Ses transactions, l’arrivée de Raymond Bourque, bref, il aura maintenu de hauts standards sur le plan de la gestion quotidienne de la concession.

Ce que je retiens de Pierre Lacroix, c’est ce jeune homme attaché au département des ventes de la Brasserie O’Keefe, ne souffrant d’aucun complexe, poussé par des ambitions que l’on disait irréalistes, qui aura été une personne d’influence dans le plus grand circuit de hockey au monde. Un directeur général qui ne ratait pas une occasion pour passer, dans un restaurant de son choix, une soirée à raconter des histoires toujours captivantes sur la ligue, les équipes, etc. 

Pierre Lacroix1948-2020 : 47 années consacrées au hockey   

  • 1948 — Naissance de Pierre Lacroix le 3 août 1948 à Montréal.  
  • 1973 — Il représente un premier joueur, soit le gardien Robert Sauvé, du National de Laval, équipe de hockey junior québécois qu’il dirige pour seulement 14 matchs lors de la saison 1973-1974.   
  • 19 février 1984 — Il devient officiellement l’agent de Patrick Roy par l’entremise de sa firme Jandec, fondée en 1978.   
  • 24 mai 1994 — Il remplace Pierre Pagé à titre de directeur général des Nordiques de Québec.   
  • 6 décembre 1995 — Après que les Nordiques sont devenus l’Avalanche, il fait l’acquisition de Patrick Roy en compagnie de Mike Keane, du Canadien, en retour d’Andrei Kovalenko, de Martin Rucinsky et de Jocelyn Thibault.   
  • 10 juin 1996 — L’Avalanche remporte la Coupe Stanley en balayant les Panthers de la Floride en quatre matchs.   
  • 6 mars 2000 — Il obtient le défenseur québécois Raymond Bourque en compagnie de Dave Andreychuk, des Bruins de Boston, en retour de Martin Grenier, de Samuel Pahlsson, de Brian Rolston et d’un choix de premier tour en 2000 (Martin Samuelsson).   
  • 9 juin 2001 — L’Avalanche bat les Devils du New Jersey en sept rencontres pour remporter la deuxième Coupe Stanley de son histoire.   
  • 12 mai 2006 — Il démissionne au lendemain de l’élimination de l’équipe en quatre parties face aux Ducks d’Anaheim au deuxième tour éliminatoire. Il demeure président jusqu’en 2013, puis conseiller jusqu’à sa mort.   
  • 13 décembre 2020 — Décès de Pierre Lacroix des suites de la COVID-19 à Las Vegas. 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.