/news/coronavirus
Navigation

Le CHU de Québec obligé d’ouvrir de nouvelles «unités COVID»

Jamais l’organisation n’a eu autant de patients positifs au coronavirus

Le CHU de Québec obligé d’ouvrir de nouvelles «unités COVID»
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Frôlant le débordement de patients dans leurs unités désignées pour accueillir les personnes souffrant de la COVID-19 à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, le CHU de Québec doit en ouvrir d’autres à l’Hôpital Saint-François d’Assise.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Vaccin contre la COVID-19: le CIUSSS de la Capitale-Nationale reçoit ses premières doses

• À lire aussi: [EN IMAGES] COVID-19: une octogénaire est la première vaccinée au Québec

• À lire aussi: [VIDÉO] COVID-19: le CHU de Québec remercie son personnel

Dans les dernières semaines, le nombre de patients hospitalisés au CHU de Québec n’a cessé de croître. Si bien qu’à l’heure actuelle, 86 des 96 lits sont occupés dans les quatre « unités COVID régulières » à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. Du jamais-vu depuis mars.

« Il n’y a jamais eu autant d’hospitalisations [pour des complications liées au coronavirus] au sein du CHU de Québec, on ne s’est jamais rendu là depuis le début de la pandémie. On est à un autre niveau », confirme le porte-parole du centre hospitalier, Bryan Gélinas.

À cela s’ajoutent huit autres personnes se trouvant aux soins intensifs, sur une capacité de 12 lits. Précisons toutefois que, dans cette unité, une douzaine de places supplémentaires pourraient se libérer si besoin était.

« Il faut être prêt » 

L’organisation s’attend à ce que les hospitalisations continuent d’augmenter dans les prochains jours, au vu des derniers bilans de la région. 

Ainsi, pour une première fois, elle a dû ouvrir une nouvelle unité COVID régulière de 32 places à l’Hôpital Saint-François d’Assise le week-end dernier pour éviter un débordement. Une seconde unité de la même envergure pourrait également ouvrir sous peu.

« Il faut être prêt à toutes éventualités. On y va graduellement, mais il faut prévoir que les hospitalisations vont augmenter. On ne peut se laisser un jeu de seulement deux ou trois lits de disponibles », explique M. Gélinas.

Du côté de l’IUCPQ, 23 autres patients sont hospitalisés en raison de complications liées au coronavirus.

Éclosions

Par ailleurs, en plus du nombre élevé d’hospitalisations, le CHU de Québec est aux prises avec « plusieurs petites éclosions » au sein de ses établissements. Sur les 326 employés infectés depuis mars dernier, 74 le sont actuellement.

Il s’agit d’une infime partie de tout le personnel du centre hospitalier qui comprend 16 000 employés. Mais dans une période où on manque cruellement de travailleurs de la santé, chaque personne qui doit être mise en quarantaine durant 14 jours fait une différence, souligne Bryan Gélinas.

« C’est beaucoup plus qu’il y a une dizaine de jours, il y en avait peut-être une vingtaine [de porteurs du virus] à ce moment-là. C’est là qu’on voit une tendance inquiétante », conclut-il.

  • La Capitale-Nationale a enregistré lundi un lourd bilan de 13 nouveaux décès, soit plus de la moitié des morts liées à la COVID-19 rapportées au Québec en 24 heures. Par ailleurs, 198 nouveaux cas ont été observés dans la région.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.