/news/coronavirus
Navigation

La pandémie accroît la dépendance aux somnifères

Coup d'oeil sur cet article

La dépendance aux somnifères connaîtrait une hausse marquée au sein de la population en raison du stress lié à la pandémie qui bouleverse grandement les habitudes de sommeil des gens. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

C’est ce que suggère une nouvelle étude menée par l’hôpital Royal et l’Université d’Ottawa diffusée mardi.

Selon les chercheurs, la pandémie de COVID-19 a eu des conséquences graves sur les habitudes de sommeil de la moitié des personnes sondées, provoquant une augmentation du stress, de l’anxiété et de la dépression et, par ricochet, de la dépendance aux somnifères.

«La situation actuelle a forcément des conséquences sur le sommeil et la santé mentale, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’elles soient si graves. Compte tenu des risques connus de développement d’une tolérance [aux somnifères], on pourrait voir bondir plus tard le nombre de cas d’insomnie chronique complexes», constate la chercheuse principale, Rébecca Robillard.

Photo Courtoisie Université d'Ottawa

Ces nouveaux troubles du sommeil semblent notamment affecter de manière disproportionnée les femmes, les gens qui ont des responsabilités familiales, les travailleurs et les personnes qui souffrent de maladies chroniques.

Pour arriver à ces conclusions, l’équipe de chercheurs a réalisé un sondage en ligne auprès de plus de 5500 Canadiens au début de la pandémie.

L'étude a été publiée dans la revue «Journal of Sleep Research».

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres