/news/society
Navigation

Laval: la police annonce un important plan de restructuration

Coup d'oeil sur cet article

Le Service de police de Laval (SPL) annonce une restructuration profonde de ses structures en matière de sécurité publique de proximité.

Le plan de réorganisation dévoilé mardi se décline en un redéploiement majeur des effectifs, la création de nouvelles escouades, la construction d’un nouveau poste de gendarmerie et la réduction des postes de quartier.

Le territoire lavallois sera divisé en deux districts policiers: Est et Ouest. Un poste de gendarmerie supplémentaire sera installé à l’Ouest, sur le boulevard Curé-Labelle. L’inauguration est prévue à l’automne 2023. Ce nouveau bâtiment servira aussi de quartier général.

Nouvelles escouades

Le SPL annonce également qu’une nouvelle escouade baptisée Azimut est créée avec deux équipes qui se mettront en branle en mars et septembre 2021. Elles s’installeront dans les locaux des postes de quartier 1 et 4, aux extrémités de la ville.

Ces équipes de l’escouade auront pour mandat «de contrer les phénomènes criminels, le désordre public, les incivilités et les enjeux en matière de sécurité routière et de circulation», a indiqué le SPL dans un communiqué mardi.

Une autre escouade pour les crimes sexuels sera également implantée pour assurer «un meilleur traitement des plaintes et un soutien aux victimes».

Fermetures

La fermeture de quatre postes de quartier figure aussi dans les plans de la police de Laval. Elle se fera progressivement d’ici le printemps 2022, selon Pierre Brochet, directeur du SPL.

«Le Service de police de Laval innovera pour être plus visible, plus accessible, plus présent sur le terrain [...]. Nous aurons désormais l’agilité pour faire face à l’avenir et pour aller encore plus loin dans la réalisation de notre mission, celle d’assurer la sécurité», a expliqué le directeur Brochet.

«Le redéploiement des effectifs permettra de récupérer 20 000 heures pour les réinvestir sur le terrain, en plus de 40 000 heures de travail proactif pour répondre aux besoins des citoyens», selon le SPL.

D’autres projets «novateurs» sont sur les plans de M. Brochet. C’est le cas d’un projet pilote qui sera réalisé avec l’organisme Urgence sociale en 2021. Des travailleurs sociaux seront ainsi déployés sur la route en mode patrouille pour aider les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.