/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Gagnant mais éliminé

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a tiré un trait sur sa saison mardi malgré une victoire 1 à 0 sur le CD Olimpia, lors du match retour en quart de finale de la Ligue des champions au Exploria Stadium d’Orlando.

• À lire aussi: Henry positif malgré tout

• À lire aussi: Le NYCFC subit le même sort que l’Impact

Égale 2 à 2 au total des buts, la série est allée en faveur d’Olimpia en vertu de ses deux buts à l’étranger lors du premier match à Montréal, en mars.

Affecté par un effectif réduit et amputé de Bojan et Rod Fanni, entre autres, l’Impact s’est réellement mis en marche en seconde demie, mettant beaucoup de pression sur les Honduriens, qui se sont repliés dans leur territoire pour tenter de se défendre sans encaisser.

Amar Sejdic a profité d’un ballon mal dégagé pour déjouer Edrick Menjivar à la 57e minute et relancer les espoirs montréalais.

Les hommes Thierry Henry ont poussé, mais ont manqué de temps en plus d’être affectés par les nombreuses ruptures de rythme imposées par Olimpia.

Olimpia devient le premier club du Honduras à atteindre les demi-finales de la Ligue des champions de la CONCACAF.

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:

Équipe rouillée

L’Impact peut se considérer chanceux d’être rentré au vestiaire avec une égalité de 0 à 0 à la mi-temps.

Le Bleu-blanc-noir a eu l’air de ce qu’il était, soit une équipe rouillée qui n’avait pas joué depuis presque un mois et qui avait seulement recommencé à s’entraîner il y a moins de deux semaines.

Le jeu désarticulé a comporté beaucoup trop de déchets techniques. À ce chapitre, Victor Wanyama a décoché un chapelet de mauvaises passes qui ont mis son équipe dans le pétrin.

Offensivement, le Bleu-blanc-noir a souffert de l’inertie de Mason Toye et Orji Okwonkwo, quasi invisibles magré l’importance du duel.

Miller arrive

Deux heures avant la rencontre a eu lieu le repêchage d’expansion pour l’Austin FC, qui joindra les rangs de la MLS la saison prochaine.

L’Impact faisait partie des équipes susceptibles de perdre un joueur et n’avait pas protégé le gardien Clément Diop, les défenseurs Rudy Camacho et Rod Fanni, de même que le milieu de terrain Maxi Urruti, entre autres.

Dans ce qui ressemble à une entente préalable entre les deux clubs, Austin a rapidement échangé son cinquième choix, Kamal Miller, à l’Impact en retour d’une somme de 225 000 $ en allocation générale en 2021, du 11e choix du prochain repêchage et d’un montant d’allocation générale conditionnel en 2021.

Miller est un arrière canadien de 23 ans qui a disputé ses deux premières saisons professionnelles avec Orlando. C’est un arrière central qui peut aussi jouer à gauche et qui cadre dans la philosophie de rajeunissement du club.

0
1
CD Olimpia
Gardien:
Edrick Menjivar.
Défenseurs:
Johnny Leveron, Maylor Nuñez, Elvin Oliva, Javier Portillo.
Milieu:
Marvin Bernárdez (remplacé par Josman Figueroa à la 58e), Carlos Pineda, Deybi Flores, Edwin Rodriguez (remplacé par Diego Reyes à la 84e.
Attaquant:
Jerry Bengston (remplacé par Eddie Hernández à la 76e), Yustin Arboleda (remplacé par Samuel Córdova à la 83e).
Montréal
Gardien:
Clément Diop.
Défenseurs:
Rudy Camacho, Luis Binks, Mustaafa Kizza, Zachary Brault-Guillard.
Milieu:
Samuel Piette (remplacé par Jean-Aniel Assi à la 83e), Victor Wanyama, Amar Sedjic.
Attaquant:
Orji Okwonkwo,Mason Toye (remplacé par Anthony Jackson-Hamel à la 56e), Romell Quioto.
But
MONTRÉAL : Amar Sejdic (57e)
Cartons
OLIMPIA : Deybi Flores (74e) MONTRÉAL : Luis Binks (25e), Mustafa Kizza (42e), Romell Quioto (51e), Zachary Brault-Guillard (70e)
 
TIRS
ARRÊTS
OLI
1
3
MTL
5
1
 
FAUTES
HORS-JEUX
OLI
14
3
MTL
14
0
 
COINS
OLI
7
MTL
6

Bulletin 

Amar Sejdic
Photo AFP
Amar Sejdic

7,5/ 10 - Amar Sejdic

Il a fait preuve d’une belle combattivité et a montré une certaine qualité de passeur qui va continuer de se développer. Opportuniste au bon moment.

7,5 / 10 - Rudy Camacho

A fait un match généralement propre défensivement en plus de proposer de bonnes relances.

7,5 / 10 - Luis Binks

Il a écopé d’un carton jaune dans la première demi-heure, mais a conservé son mordant habituel.

7,5 / 10 - Clément Diop

Peu sollicité, il est demeuré alerte et mobile avec ses relances, surtout dans la dernière partie du match, où il s’est montré dynamique. 

7 / 10 - Samuel Piette

A fait son boulot un peu dans l’ombre. Peu d’éclat, mais généralement efficace dans tous les aspects.

7 / 10 - Jean-Aniel Assi

Premier match professionnel à 16 ans à peine et il a provoqué une faute de main qui a donné un bon coup franc à son équipe en fin de match.

6,5 / 10 - Victor Wanyama

Il apporte beaucoup, mais il doit casser sa tendance à faire des passes molles qui redonnent le ballone à l’adversaire.

6,5 / 10 - Romell Quioto

Il a eu peu de ballons en première demie, mais a reçu du matériel intéressant en seconde et s’est montré menaçant.

6,5 / 10 - Anthony Jackson-Hamel

Il a amèné du mouvement offensif dès sa rentrée, ce qui a mèné au but de Sejdic.

6,5 / 10 - Zachary Brault-Guillard

Il a été un peu trop réactif en défense plutôt que d’être proactif. Sur le plan offensif, il a été trop discret en première demie, mais a montré les dents en seconde.

6 / 10 - Mustafa Kizza

Rapide et créatif, il a tenté d’apporter du dynamisme à son couloir même s’il a été parfois imprécis. Doit polir son jeu défensif.

5 / 10 - Orji Okwonkwo

On se demande vraiment où est passé le Orji qui a été joueur de l’année de l’Impact en 2019. Manque d’aplomb, de vitesse et d’entrain.

4 / 10 - Mason Toye

Il a été complètement invisible et a raté une tête dans la seule séquence où il a eu la chance de se mettre en évidence.