/opinion/faitesladifference
Navigation

Projet Laurentia: s’unir pour l’avenir économique de Québec

Coup d'oeil sur cet article

En tant que représentants d’entreprises et d’organisations vouées au développement socioéconomique de la grande région de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches, voire de tout le Québec, nous unissons aujourd’hui nos voix pour souligner ou réitérer notre appui au projet Laurentia, qui vise à construire un terminal intermodal de conteneurs au port de Québec. 

Alors que l’économie mondiale est bouleversée par les conséquences de la pandémie de COVID-19, la grande région de Québec a la chance de pouvoir miser sur une série de projets d’infrastructures majeurs et prometteurs pour assurer sa relance à compter de 2021. Le projet Laurentia fait partie de cette liste.

En ces temps particuliers, nous croyons que le temps est venu de nous rassembler et d’unir nos forces afin d’assurer une relance économique solide et durable pour nos entreprises et, surtout, les personnes et les familles qui en dépendent.

775 M$

Le projet Laurentia représente des investissements de 775 M$, dont la majorité est bouclée et provient de sources privées. En plus de créer, dans la grande région de Québec seulement, près de 500 emplois durant sa construction et 450 emplois de qualité une fois en activité, le projet de terminal de conteneurs bonifiera la chaîne d’approvisionnement et d’exportation du Québec et du Canada.

Le projet Laurentia permettra la création d’une nouvelle chaîne d’approvisionnement économique pour nos entreprises d’ici et offrira un accès rapide aux marchés de l’Asie et de l’Europe. Ceci se traduira notamment en importantes réductions des coûts d’opération et de logistique, permettant à nos entreprises d’accroître leur compétitivité. Ces gains profiteront, en bout de piste, à tous les consommateurs. Bref, Laurentia positionnera Québec comme une plaque logistique tournante à l’échelle continentale et internationale.

Certes, il faut tenir compte des préoccupations légitimes manifestées par certains en ce qui a trait aux impacts sociaux et environnementaux de tels projets d’infrastructures. Or, à cet égard, force est d’admettre que le Port de Québec a fait ses devoirs, au cours des dernières années, n’hésitant pas à revoir considérablement les paramètres de son projet pour en assurer l’acceptabilité sociale.

Un projet environnemental

En plus de ses avantages économiques avérés, le projet Laurentia se positionne favorablement sur le plan environnemental grâce à ses installations automatisées – les plus avancées technologiquement en Amérique du Nord – et aux différentes mesures de mitigation proposées qui lui permettront de maintenir une faible empreinte carbone. 

En somme, dans un contexte où, plus que jamais, nous avons besoin de projets structurants pour relancer notre économie québécoise et canadienne, le projet Laurentia est un incontournable pour propulser nos activités commerciales. 

Steeve Lavoie

Président et chef de la direction, Chambre de commerce et d’industrie de Québec

Marie-Josée Morency

Vice-présidente exécutive et directrice générale, Chambre de commerce de Lévis

Pierre Dolbec

Président du conseil d’administration, Corporation des parcs industriels du Québec

Karl Blackburn

Président et chef de la direction, Conseil du patronat du Québec

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?