/world/usa
Navigation

Poursuite de 40 M$ US contre Pornhub en Californie

Poursuite de 40 M$ US contre Pornhub en Californie
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pornhub n’a pas fini de faire jaser. Après un article dévastateur du quotidien New York Times et une pétition réclamant sa fermeture, 40 femmes en Californie poursuivent la société mère du site pornographique, la Montréalaise MindGeek, pour 40 M$ US au sujet de vidéos diffusées sans leur consentement. 

Ces vidéos sont liées au scandale d’exploitation sexuelle de GirlsDoPorn.

Les femmes allèguent que Pornhub a profité sciemment des vidéos de GirlsDoPorn sur sa plateforme et n’a pas assuré de modération concernant les images circulant de façon importante sur ses différents canaux. Les vidéos sont ainsi demeurées en ligne malgré leurs demandes afin qu’elles soient retirées.

Selon Vice, la poursuite de 40 M$ US (environ 50,9 M$ CAN) vise à dédommager chaque plaignante d’une somme de 1 M$ US (environ 1,27 M$ CAN).

«En conséquence immédiate de l'avantage financier et de la participation de MindGeek à l'entreprise de trafic sexuel de GirlsDoPorn, les plaignantes ont subi des dommages, y compris, mais sans s'y limiter, une détresse émotionnelle grave, un traumatisme important, des tentatives de suicide et une exclusion sociale et familiale», indique la poursuite, toujours selon Vice.

GirlsDoPorn a, rappelons-le, forcé et contraint des dizaines de jeunes femmes à avoir des relations sexuelles devant la caméra. On leur a menti en leur disant que les vidéos ne seraient jamais diffusées en ligne. Elles ont pourtant été téléchargées sur le site de GirlsDoPorn, ainsi que sur Pornhub, où GirlsDoPorn a monétisé ses vidéos en tant que «partenaire de contenu» de Pornhub.