/news/coronavirus
Navigation

Des mesures plus strictes pour protéger les plus âgés

Toutes les activités sociales sont interdites dans les CHSLD pendant les Fêtes

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux de cartes, les soirées violon dans les salles communes ou toute autre activité sociale ne seront pas permis dans les résidences pour aînés et les CHSLD du Québec pendant le temps des Fêtes.

• À lire aussi: L’artillerie lourde pour sauver les hôpitaux

• À lire aussi: La Côte-Nord et l’Abitibi ne seront pas fermées aux personnes seules

C’est ce qu’a annoncé mercredi à Montréal la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qui resserre les mesures du 17 décembre au 11 janvier.

« Pas de bingo, pas de jeu de poche. [...] La situation demeure très inquiétante en dépit des efforts de vaccination qui commencent à peine », a rappelé la ministre, accompagnée du conseiller médical stratégique de la Direction générale de la santé publique, le Dr Richard Massé.

Les consignes pour les Fêtes

Une série de mesures « rigoureuses » ont été annoncées pour protéger les plus vulnérables :   

  • Une personne seule vivant en résidence privée pour aînés (RPA) pourra se joindre à une même bulle familiale pour la période des Fêtes, du 17 décembre au 11 janvier, à condition de se placer en isolement pendant 7 jours à son retour.   
  • Seuls les proches aidants connus des milieux de vie pourront visiter les aînés dans les CHSLD privés et publics, les RPA et les ressources intermédiaires. En zone rouge, une seule personne y sera autorisée par cycle de 24 heures. En zone orange, deux proches aidants seront acceptés pour la même période, qu’ils soient ensemble ou séparés.   
  • Les proches aidants devront prendre rendez-vous et respecter les mesures de prévention de la COVID-19, incluant le port de l’équipement de protection individuelle.  
  • Les sorties essentielles à l’extérieur demeurent permises en RPA, pour se rendre à l’épicerie, à la pharmacie ou pour prendre l’air.  
  • Les cafétérias et salles à manger des RPA sans éclosions pourront continuer à servir des repas, à condition de respecter la distanciation physique.    
  • En RPA, seules les activités pour empêcher le déconditionnement physique des aînés seront acceptées.   
  • Les visites humanitaires pour les patients en fin de vie ou reposant aux soins palliatifs sont toujours permises.    

Ces consignes pourront être reconduites au-delà du 11 janvier 2021.

Derniers sacrifices

« Je crois que c’est difficile pour tout le monde, on doit faire des sacrifices encore une fois, a résumé Mme Blais. [...] Dans les CHSLD, les personnes ne peuvent pas sortir. » 

Pour adoucir l’isolement des résidents, la ministre a demandé à ces établissements de « mettre de la décoration, créer de l’ambiance et faire des repas thématiques ». 

« On voit qu’il y a une lumière. [...] On est sur les derniers milles. Il ne faut surtout pas lâcher », a ajouté la ministre. 

Mercredi, 833 employés et 625 résidents de milieux de vie pour aînés avaient reçu leur première dose du vaccin contre la COVID-19. Rappelant que des jeunes vivent aussi dans certains de ces milieux de vie, comme dans les résidences intermédiaires, une annonce sera faite prochainement par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a confirmé Mme Blais. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.