/finance/opinion/columnists
Navigation

Hausse en vue pour les fonds FTQ et CSN

GEN-EDIFICE-FTQ
Photo d'archives, Agence QMI Le siège social du Fonds de solidarité à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

La popularité des fonds de travailleurs FTQ et CSN ne se dément pas, même en période de COVID-19. À tel point qu’ils vont bientôt suspendre les cotisations REER par montant forfaitaire, la limite annuelle imposée par le gouvernement étant bientôt atteinte.

Cela dit, grâce à la surprenante explosion boursière des six derniers mois, les deux fonds devraient boucler leur premier semestre de l’exercice 2020-21 avec un rendement positif.

Cela laisse ainsi présager que le Fonds de solidarité de la FTQ et Fondaction de la CSN réviseraient à la hausse le prix de leurs actions respectives.

Un conseil. Si vous avez l’intention d’investir votre contribution REER dans un des fonds de travailleurs, vous auriez « intérêt » à le faire avant l’annonce officielle du nouveau prix de l’action.

Et dans le cas où vous faites partie des milliers d’actionnaires des fonds de travailleurs qui souhaitent retirer leurs billes en raison de la préretraite ou de la retraite, vous auriez « intérêt » à ce moment-là à passer à la caisse après la révision imminente du prix de leurs actions.

Le Fonds de solidarité de la FTQ va dévoiler le nouveau prix de son action le jeudi 31 décembre prochain. Pour sa part, Fondaction de la CSN en fera l’annonce mercredi prochain, 23 décembre.

PERFORMANCE

La période de six mois allant du 1er juin au 30 novembre dernier s’est avérée fort lucrative pour les actions des entreprises québécoises inscrites en Bourse.

L’indice Morningstar Québec Banque Nationale, lequel indice est composé de 52 sociétés dont le siège social est au Québec, a grimpé lors de cette période de 21,35 %. Cela représente 6 points de pourcentage de plus que le rendement obtenu par le baromètre de la Bourse de Toronto. Le S&P/TSX a progressé de 14,96 %.

Mieux encore. L’indice BMO des compagnies québécoises à petite capitalisation a explosé de 31,7 %, dépassant même les deux indices les plus performants de la Bourse de New York, soit le Nasdaq (+28,54 %) et le Russell 2000 des petites capitalisations américaines (+31,36 %).

MODESTIE OBLIGE

Comme vous pouvez le voir, la barre est haute. Vraiment trop haute pour nos fonds de travailleurs. Et voici pourquoi.

Comme les portefeuilles des fonds FTQ et CSN renferment une grande portion de PME privées, il faut s’attendre à une performance nettement inférieure aux indicateurs boursiers précédents.

La raison ? L’évaluation des entreprises privées est strictement basée sur des critères fondamentaux (valeur comptable, revenus, bénéfices, etc.), alors que les sociétés inscrites en Bourse sont également tributaires de l’humeur des investisseurs.

Historiquement, les entreprises privées incluses dans les portefeuilles des fonds et des caisses de retraite performent habituellement mieux que les titres boursiers lorsque la Bourse subit une contre-performance.

C’est ce qui explique d’ailleurs pourquoi les fonds de travailleurs avaient rapporté, lors du précédent semestre (1er décembre au 31 mai dernier), un meilleur rendement que les indices boursiers.

Alors que le Fonds FTQ affichait un recul de 4,2 %, l’indice Morningstar Québec fondait de 19,9 %, et la Bourse de Toronto perdait 9,3 %. Le Fonds de la CSN avait créé la surprise en bouclant le précédent semestre avec une perte d’à peine 0,6 %.

Mais... lorsque la Bourse pète le feu, c’est le contraire, les sociétés privées affichent généralement une performance inférieure aux indices boursiers.

Voilà... Il faut donc s’attendre à un écart assez important entre l’extraordinaire performance des indices boursiers et celle qu’afficheront nos deux fonds de travailleurs.

Compte tenu de la composition diversifiée (actions, obligations, sociétés privées) du portefeuille des fonds de travailleurs, on aime bien se référer au rendement des « Fonds communs équilibrés canadiens neutres » pour les comparer.

Pour la période des six derniers mois, ces fonds équilibrés ont rapporté un rendement de 8,98 %.

Ça va être difficile à accoter !

VAGUE D’ACHATS

Concernant la vague des rachats d’actions survenue lors du semestre précédent, dont 3 milliards de dollars au Fonds de la FTQ, elle ne s’est pas poursuivie au cours du dernier semestre.

La vague de rachats s’est plutôt transformée en vague d’achats. 

Le Fonds de la FTQ va d’ailleurs émettre cette année des actions pour un peu plus de 1 milliard de dollars.

C’est un volume record alors qu’on traverse l’une des pires crises économiques de l’histoire en cette période de pandémie du coronavirus.

Je vous rappelle que le Fonds FTQ « rapporte » des crédits d’impôt de 30 % et Fondaction, des crédits de 35 %. 

La contribution REER dans les deux fonds est plafonnée à un montant cumulatif de 5000 $ par année. 

Rendement des indicateurs

1er JUIN AU 30 NOVEMBRE 2020

  • Fonds Desjardins équilibré : 6,63 %
  • Banque Nationale Portefeuille Méritage équilibré : 10,01 %
  • Fonds communs équilibrés canadiens neutres 8,98 %
  • Indice composé S&P/TSX Toronto : 14,96 %
  • BMO compagnies à petite capitalisation Québec : 31,69 %
  • Indice Morningstar Québec Banque Nationale : 21,35 %
  • Indice obligataire universel FTSE Canada : 2,41 %
  • S&P 500 de New York : 19,98 %
  • Nasdaq de New York : 28,54 %
  • Russell 2000 actions à petite capitalisation É.-U. : 31,36 %
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.