/finance/business
Navigation

Les services intelligents d’Hydro connaissent déjà des ratés

Hilo devait devenir le « prochain grand projet énergétique du Québec »

Hilo Hydro-Québec
Photo courtoisie Prétextant des raisons de concurrence, Hilo refuse de préciser le nombre de clients pénalisés par les « problèmes majeurs » de ses équipements.

Coup d'oeil sur cet article

À peine lancé, le service d’économie d’énergie d’Hilo, la nouvelle filiale d’Hydro-Québec, connaît déjà des ratés, a appris Le Journal.

Au cours des dernières semaines, de nombreux clients ont expérimenté des pannes de système, les empêchant de profiter de l’expérience promise par Hydro-Québec. Cette dernière reconnaît le problème et dit tenter de corriger la situation.

« Les systèmes débranchent continuellement. Tu finis par te reconnecter, mais tout cela devient lassant à la longue, nous a confié un des nouveaux clients d’Hilo qui a requis de ne pas être identifié. Ce n’est certainement pas l’expérience que nous prévoyions lorsque nous avons pris la décision de faire changer l’ensemble des thermostats de notre maison cet automne. »

Promesses non tenues

Lancé en août, à grand renfort de publicités, Hilo a été présenté par certains comme le « prochain grand projet énergétique du Québec ». 

En échange du remplacement d’équipements (thermostats, interrupteurs, prises de courant, détecteur de fumée, etc.), Hilo promet aux propriétaires une gestion plus intelligente de leur consommation, et des économies d’électricité pouvant réduire de 15 % leur facture. 

Le hic est qu’une fois installés, lesdits systèmes « intelligents » d’Hilo ne parviendraient pas à respecter leurs promesses. Pas toujours, du moins. 

En plus des débranchements, forçant chaque fois leur reprogrammation, des données aussi élémentaires que la consommation quotidienne ou hebdomadaire demeureraient inaccessibles, même des mois après leur implantation.

Des impacts financiers

Le thermostat intelligent développé avec le fabricant Stelpro.
Photo courtoisie
Le thermostat intelligent développé avec le fabricant Stelpro.

La situation serait suffisamment problématique pour qu’Hilo se voie forcée de remplacer l’ensemble des systèmes défectueux. 

« Ils viennent de me rappeler pour me dire qu’en raison de “problèmes majeurs” avec les thermostats, ils viendraient remplacer mon terminal et mettre à jour mes thermostats. Vous vous imaginez ce que ça doit leur coûter, s’ils doivent faire ça avec tout le monde ? »

Hydro-Québec confirme au Journal que le fonctionnement de systèmes intelligents installés chez des clients au cours des dernières semaines connaît des ratés. La société d’État refuse par contre d’en préciser la nature – se contentant de parler de « défaut de fabrication » –, tout comme d’en estimer l’impact financier. 

« Comme Hilo évolue dans un monde concurrentiel, nous gardons ces informations confidentielles », nous a répondu son porte-parole Cendrix Bouchard.

En équipe avec Stelpro

Ces appareils sont fabriqués par Stello, une société en commandite détenue par Hilo et Gestion Stelpro, de Saint-Bruno. La coentreprise de Brossard assemble ses thermostats à Shawinigan.

Hilo refuse aussi de divulguer la proportion de clients affectés par le problème. Son porte-parole se limite à parler d’« un petit lot » [de clients], réparti sur tout le territoire québécois. 

Hilo refuse également de révéler le nombre de clients qui ont adhéré à ses services jusqu’à présent. 

En octobre, son PDG, Sébastien Fournier, avait déclaré que « plusieurs centaines de milliers de clients d’Hydro » adopteraient ses solutions d’ici cinq ans. C’était évidemment avant que lesdits « défauts de fabrication » d’Hilo ne fassent surface... 


Ces problèmes rappellent la saga des compteurs intelligents d’Hydro-Québec. Des 3,9 millions de compteurs, au moins 5 % se sont avérés défectueux. Résultat : au moins 195 000 ont dû être remplacés par le fabricant, la société suisse Landis+Gyr. Huit compteurs sur 10 avaient été fabriqués au Mexique. Ces remplacements avaient coûté 9,4 millions $ à Hydro.

Hilo en bref 

  • Statut : filiale d’Hydro-Québec
  • Cible : 3,5 millions de clients d’Hydro-Québec
  • Service : « coach » énergétique
  • Technologie : domotique intelligente
  • Objectif : réduire la consommation, pour revendre l’électricité sur d’autres marchés
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.