/news/coronavirus
Navigation

Variante de la COVID-19: une mutation très préoccupante

En allant dans des tout-inclus fréquentés par des Anglais, les touristes québécois se mettent à risque

Coup d'oeil sur cet article

La mutation du coronavirus qui le rend jusqu’à 70 % plus contagieux pourrait faire son entrée au Québec à cause des voyageurs qui fêteront Noël à l’étranger, craignent des experts.

• À lire aussi: Trudeau suspend les vols provenant du Royaume-Uni

• À lire aussi: La nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus inquiète les épidémiologistes

• À lire aussi: Plusieurs pays suspendent leurs liaisons avec Londres

« Le vrai problème, c’est si nos voyageurs du Sud se retrouvent dans des tout-inclus qui sont aussi fréquentés par des Anglais qui sont porteurs de la mutation. C’est pour ça que les voyages sont une si mauvaise idée à ce temps-ci de l’année et dans notre progression de la pandémie », soutient le Dr François Marquis, chef des soins intensifs à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal.

Vendredi dernier à l’aéroport Montréal-Trudeau, des gens quittaient le pays pour le temps des Fêtes en pleine deuxième vague de la pandémie de la COVID-19.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Vendredi dernier à l’aéroport Montréal-Trudeau, des gens quittaient le pays pour le temps des Fêtes en pleine deuxième vague de la pandémie de la COVID-19.

Samedi dernier, le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a annoncé qu’une nouvelle variante de la COVID-19, 40 % à 70 % plus contagieuse, serait responsable d’une envolée du nombre de cas dans le pays.

Pour éviter que la contamination à cette variante du virus ne dépasse les limites de l’Angleterre, plusieurs pays européens ont fermé leur frontière avec ce pays.

Lieux propices à la contagion

Mais selon le Dr Marquis, les destinations soleil sont propices à ce que cette mutation du coronavirus se fraye un chemin jusqu’au Québec. « Car la façon la plus efficace de répandre le virus, c’est le voyage, affirme-t-il. 

« [Ces établissements] et toutes les zones de voyage sont des endroits où des gens qui ne devraient jamais se rencontrer se rencontrent. Le problème, c’est qu’un tout-inclus, par sa nature internationale, ça regroupe des gens de partout », explique le médecin, qui espère que les Anglais sont plus disciplinés et s’empêchent de voyager.

Cependant, selon le chef des soins intensifs, le nouveau virus pourrait être moins dangereux pour les humains grâce à cette mutation.

 « Le virus n’a qu’un seul but, celui de se reproduire. Pour le virus, la meilleure mutation, c’est celle qui lui permet d’infecter plus de monde et de ne pas les tuer », ajoute le Dr Marquis.

Mais si elle s’avère moins mortelle, cette mutation pourrait mettre les établissements de santé du Québec dans une mauvaise position, pensent les deux experts.

« Ce qu’on voit dans la deuxième vague, c’est vraiment une hospitalisation prolongée et moins de décès. Une souche moins dangereuse en termes de décès peut être une moins bonne nouvelle pour le réseau de la santé [qui n’aura peut-être pas assez de ressources] », explique-t-il.

En attente d’informations

De son côté, Christian Jacob, président de l’Association des microbiologistes du Québec, estime que pour le moment il n’y a pas encore assez d’informations sur cette mutation du virus.

« On n’a pas encore de preuve [qu’il est plus infectieux], ce n’est pas parce que la venue d’un nouveau variant corrèle avec plus d’infections que ça veut nécessairement dire qu’il y a une corrélation. On n’a pas encore les données pour en être convaincu », estime M. Jacob.


Depuis le 5 décembre, au moins 22 vols passant par Montréal avaient des passagers infectés par la COVID-19 selon Santé Canada, dont un en provenance de Londres.

Ce que l’on sait de la variante du virus 

◆ Pourrait être 40 % à 70 % plus contagieuse

◆ Plus de 1000 cas ont été rapportés en Angleterre dans 60 localités

◆ Elle serait apparue vers la mi-septembre à Londres ou dans le sud-est du pays

◆ Elle serait responsable de 62 % des infections à Londres en décembre

◆ Cette mutation a déjà été vue au Brésil, en Australie et aux États-Unis

◆ Elle serait aussi actuellement active en Afrique du Sud

Source : Ministère de la Santé britannique et AFP

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres