/news/transports
Navigation

La voie d’accès payée par le promoteur

Le MTQ voudrait une voie protégée sur la route 138

Projet La Pignoronde Baie St Paul
Photo courtoisie Le promoteur de La Pignoronde veut poursuivre son développement, mais le MTQ exige une route plus large construite à ses frais pour accéder au site.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) voudrait que le promoteur du projet touristique La Pignoronde, à Baie-Saint-Paul, assume les frais pour l’aménagement d’une voie protégée afin d’accéder au site par la route 138.

Au cours des dernières années, l’ancienne auberge du même nom a été démolie pour faire place à des résidences de tourisme. Au total, 44 condos ont été bâtis dans un immeuble de quatre étages. L’investissement totalise environ 20 millions de dollars. Le promoteur voudrait lancer la seconde phase pour doubler le nombre d’unités.

Une voie en direction ouest serait nécessaire pour sécuriser l’accès à La Pignoronde, à l’entrée de Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix. Le promoteur est mécontent de la réponse obtenue jusqu’à présent.

« C’est absurde »

« Le MTQ s’entête à nous dire que pour faire une phase supplémentaire, il faut élargir la route. On n’accepte pas l’augmentation du trafic sans faire une voie de dégagement. Ce n’est pas à moi de faire ça à mes frais », explique Yves Doyon, du Groupe Norplex.

L’auberge abritait autrefois quelque 35 chambres avec un restaurant qui attirait jadis une très bonne clientèle. L’achalandage commercial ne date pas d’hier, plaide M. Doyon. Selon lui, le projet de voie protégée devrait coûter plus d’un million de dollars.

« Mon terrain existait avant. C’est assez étonnant comme demande. Je n’arrive pas à me faire à l’idée. C’est absurde. On paie des taxes et des impôts pour ça. Et comme promoteur, j’en paie une tranche. Le gouvernement ne pourra pas imprimer de l’argent longtemps. Les investissements privés en région ont une certaine valeur », ajoute l’homme d’affaires.

La municipalité se prononce

La Ville de Baie-Saint-Paul aurait également demandé au MTQ de procéder à ses frais à l’aménagement de la voie protégée.

« Le maire nous appuie et ils ont pris une résolution en notre faveur. La Municipalité demande au MTQ d’assumer ses responsabilités », termine M. Doyon.

À terme, la valeur des investissements à cet endroit s’élèvera à environ 35 millions $. Norplex avait acheté en 2011 l’emblématique auberge. Le nom du domaine a été conservé.

Malgré notre demande, le MTQ n’a pas été en mesure de répondre aux questions du Journal.