/news/coronavirus
Navigation

Père Noël Arruda en visite pour distribuer ses cadeaux

Le directeur de la santé publique s’est déguisé pour récompenser son équipe

Horacio Arruda
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a été vu la fin de semaine dernière à Montréal déguisé en père Noël.

Certains citoyens de Montréal ont eu l’occasion d’apercevoir, samedi, un père Noël personnifié par nul autre que le Dr Arruda, devenu un visage très familier des Québécois dans la pandémie. 

Le Journal a mis la main sur une photo du médecin, croquée non loin du parc du Père-Marquette, dans le quartier Petite-Patrie, à Montréal. Aucune activité publique n’était cependant à l’horaire du directeur de santé publique cette journée-là. 

Appelé à réagir, le ministère de la Santé et des Services sociaux a répondu par courriel à notre demande d’information. On apprend ainsi que le Dr Arruda a pris « une heure de son temps personnel ce week-end pour aller remercier ses équipes qui travaillent à la direction générale de santé publique à Montréal ».  

On voit le médecin lors d’une conférence de presse, vendredi, où il insistait sur l’importance de respecter les consignes en raison de la situation critique.
Capture d'écran, TVA Nouvelles
On voit le médecin lors d’une conférence de presse, vendredi, où il insistait sur l’importance de respecter les consignes en raison de la situation critique.

La relationniste du ministère Marie-Claude Lacasse a ajouté, toujours par courriel, que le professionnel de la santé « s’est déguisé en père Noël » pour l’occasion afin de remettre des « cadeaux de reconnaissance qu’il avait achetés » aux membres de ses équipes. 

Sur la photo, prise à l’extérieur, le Dr Arruda ne portait pas de masque, mais le ministère indique qu’il en a porté un sous la barbe lorsqu’il a rencontré ses équipes, qu’il se tenait à deux mètres et donc que les mesures sanitaires ont été respectées. Il n’a pas non plus été possible de s’entretenir avec le principal intéressé, le ministère estimant qu’il ne « s’agissait pas d’une activité publique ».

De nombreux cas ce week-end

L’activité du Dr Arruda a eu lieu alors que la fin de semaine a été marquée par de très nombreux cas d’infections samedi et dimanche. 

Plus de 2140 Québécois ont reçu un diagnostic positif à la COVID samedi, alors que 2108 cas ont été comptabilisés dimanche, tel que rapporté dans le bilan officiel dévoilé lundi matin.  

Horacio Arruda était à Montréal après avoir participé à une conférence de presse vendredi avant-midi avec le ministre de la Santé, Christian Dubé, où il a rappelé l’importance des règles sanitaires pendant le congé de Noël. 

« C’est un petit virus excessivement dangereux. C’est un virus qui ne prendra pas de vacances pendant le temps des Fêtes. Il va être encore là, partout, partout, partout, d’où l’importance d’appliquer les mesures », a-t-il souligné vendredi.  

Si le premier ministre Legault a convié les enfants à une conférence de presse dimanche pour assurer que le père Noël est un service essentiel pour la nuit du 24 au 25 décembre, reste que tout contact entre l’homme à la barbe blanche et les gens représente un risque de contagion. 

Les centres commerciaux ont notamment mis en place des mesures virtuelles pour rencontrer le père Noël à distance. Dans d’autres centres commerciaux, le père Noël rencontre les enfants derrière un plexiglas.

Certaines critiques

Constamment sous le feu de la rampe depuis le mois de mars, le Dr Arruda s’est attiré certaines critiques notamment lorsqu’il s’est improvisé danseur de rap à la mi-mai. Sa désinvolture avait dérangé, car Montréal était l’une des villes les plus touchées par la crise.  

Son voyage au Maroc tout juste avant le début de la pandémie avait aussi soulevé plusieurs questions, alors qu’il avait blagué sur les premiers cas détectés au Québec. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.