/finance/business
Navigation

Profits au rendez-vous malgré la crise pour les géants canadiens

Pas moins de 34 d’entre eux ont même enregistré des records à ce chapitre

HEALTH-CORONAVIRUS/CANADA
Photo Reuters, Carlos Osorio Les cinq grandes banques canadiennes (TD, RBC, Scotia, BMO, CIBC) ont engrangé 27,4 milliards $ de profits au cours des neuf premiers mois de 2020.

Coup d'oeil sur cet article

L’année n’a pas été difficile pour tout le monde, s’il faut en croire une analyse des profits des plus importantes entreprises canadiennes publiée hier. À vrai dire, 2020 est jusqu’à maintenant une année record pour plusieurs.

On compte 111 entreprises cotées en Bourse dont le siège social est au Canada et qui ont fait au moins 100 millions $ de profits au cours des neuf premiers mois de l’année, montre la recherche de l’organisme Canadiens pour une fiscalité équitable. 

Du nombre, 34 ont enregistré des profits records. Au premier rang, on retrouve TC Énergie, anciennement TransCanada, dont le projet Keystone XL fait les manchettes depuis des années. L’entreprise a fait 3,5 milliards $ de profits sur des ventes de 9,7 milliards $ au troisième trimestre, soit une marge bénéficiaire de 35,6 %.

« Ce qui surprend, c’est que la marge de profits de la majorité de ces 111 entreprises a augmenté au cours des trois premiers trimestres de 2020 », explique l’économiste Toby Sanger, qui dirige Canadiens pour une fiscalité équitable. 

Une des raisons souvent invoquées par l’organisme pour les marges de profits en hausse est la baisse marquée de l’impôt des entreprises depuis au moins 20 ans. 

« On ne s’attendait quand même pas à une telle hausse des marges », insiste M. Sanger. 

Les trois premières positions de ce palmarès de 111 entreprises sont occupées par des banques. C’est la TD qui se distingue, indique l’organisme, avec le 2e meilleur trimestre de l’histoire du pays : des profits de 5,1 milliards $ pour une marge de 40,8 %. Au total, l’entreprise a fait 8,9 G$ depuis le début de l’année. 

De tels profits soulèvent des questions, lance l’économiste responsable de l’étude, D.T. Cochrane. « D’où viennent ces profits et aux dépens de qui sont-ils réalisés ? » se demande-t-il. 

« Profits déraisonnables »

Les autres grandes banques ne sont pas en reste. La Banque Royale, au deuxième rang sur 111, a fait 7,9 milliards $ jusqu’à maintenant en 2020, la Banque Scotia (3e rang) a fait 4,5 milliards $, la Banque de Montréal (5e rang) a fait 3,5 milliards $ et la CIBC (8e rang) a fait 2,6 milliards $. 

Il s’agit d’une 1re étude du genre chez Canadiens pour une fiscalité équitable, qui n’avait jamais auparavant étudié les profits des grandes entreprises à long terme.

« On voulait voir si certaines entreprises se sont enrichies indûment pendant la pandémie », raconte D.T. Cochrane, qui parle de « profiteering », soit l’acte de réaliser un profit déraisonnable sur la vente de biens essentiels, notamment en période d’urgence.

Metro dans le club des 34

Ce qui a le plus frappé M. Cochrane est le fait que Metro est parmi les entreprises qui ont réalisé des profits records avec 626 millions depuis le début de l’année, mais qu’elle a tout de même mis un terme aux primes de 2 $ de l’heure pour ses employés en juin. « Le fait qu’ils ne partagent pas cette hausse de profits avec ceux qui rendent ces profits possibles me semble très injuste », dit-il.

Metro a, par contre, offert une carte-cadeau de 300 $ à ses employés à temps plein (75 $ ou 150 $ pour les salariés à temps partiel) pour les mois de juin à septembre. 

Si Loblaws n’a pas fait de profits records, l’entreprise se classe tout de même au 26e rang sur 111, avec 760 millions au cours des trois premiers trimestres. Les primes aux employés y ont aussi été supprimées en juin.  


CINQ BANQUES DANS LE TOP 8 DES PROFITS RÉALISÉS AU COURS DES TROIS PREMIERS TRIMESTRES DE 2020

  1. Banque TD : 8,9 milliards $  
  2. Banque Royale : 7,9 milliards  
  3. Banque Scotia : 4,5 milliards  
  4. Manuvie : 4,1 milliards  
  5. Banque de Montréal : 3,5 milliards  
  6. TC Énergie : 3,5 milliards  
  7. Couche-Tard : 2,9 milliards  
  8. CIBC : 2,6 milliards   

Source : Compustat, Canadiens pour une fiscalité équitable