/news/currentevents
Navigation

Manif antivaccin: une avocate dans la ligne de mire du syndic du Barreau du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Une avocate de Lac-Mégantic qui a omis de porter un couvre-visage pendant une manifestation, dimanche dernier, a écopé d’une contravention et serait maintenant dans la ligne de mire du syndic du Barreau. 

• À lire aussi: 269 contraventions lors d'une manifestation anti-vaccin à Montréal, les experts inquiets

Me Gloriane Blais a participé à une manifestation antivaccin à Montréal, le 20 décembre dernier. Pendant le rassemblement extérieur, elle a été interpellée par les policiers, une interaction d’une dizaine de minutes qu’elle a filmée et publiée sur sa page Facebook par la suite.

La vidéo a été vue par des centaines de personnes, et notamment par le syndic du Barreau du Québec. Le regroupement lui aurait conseillé de retirer la vidéo après avoir reçu une dizaine de plaintes à son sujet, mais l’avocate a refusé. 

Par courriel, le Barreau du Québec dit «ne pas pouvoir commenter la situation particulière d'un membre ou les opinions qu'il émet, ni divulguer l'existence ou non d'une enquête du syndic à son sujet».

Le Barreau du Québec ajoute qu'il «incite fortement les avocats et les avocates, depuis le début de la pandémie, à suivre les recommandations de la Santé publique et les règles des décrets». 

Gloriane Blais représente plusieurs victimes de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic dans le dossier d'indemnisation.

Elle s'est présentée à plusieurs reprises comme candidate pour le Parti québécois.

Aujourd'hui, elle semble engagée dans une tout autre cause.

Jointe par TVA Nouvelles, Me Blais a refusé de commenter l'affaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.