/news/society
Navigation

Jésus moins populaire au Québec qu’ailleurs au Canada

Jésus moins populaire au Québec qu’ailleurs au Canada
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jésus-Christ, dont on célèbre la naissance en ce 25 décembre, est moins populaire au Québec que dans le reste du Canada, où une large partie de la population reste attachée à cette figure religieuse, selon un récent sondage.

D’un océan à l’autre, 27% des répondants disent entretenir une vision négative du «fils de Dieu», mais ce taux de réprobation grimpe à 33% au Québec, peut-on lire dans le National Post.

À l’autre bout du pays, l’Alberta reste fidèle à son image de province la plus conservatrice, alors que 78% de ses habitants disent avoir une image positive du Christ.

La province voisine, la Colombie-Britannique, est pour sa part gagnée par un fort ressentiment anticlérical, presque aussi fort qu’au Québec, où l’Église a perdu de son influence à la suite de la Révolution tranquille.

En effet, 32% des Britanno-Colombiens partagent une perception négative de Jésus, toujours selon ce sondage mené en collaboration par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes.

Jésus plus aimé par les musulmans

L’enquête d’opinion met aussi en évidence une différence importante entre protestants et catholiques. Si les deux principaux courants du christianisme fêtent Noël avec le même enthousiasme, les catholiques, surreprésentés au Québec, sont moins attachés à l’image de Jésus que les protestants, majoritaires dans certains coins du Canada anglais.

Chez ces derniers, près de 62% affirment avoir une image «très positive» de l’homme sur la croix, alors que seulement 45% des catholiques ont la même ferveur.

Fait intéressant à noter: Jésus est moins populaire chez les catholiques que chez les musulmans, qui sont 57% à percevoir très favorablement ce personnage religieux.

Rappelons que Jésus-Christ est aussi présent dans l’islam, bien qu’il n’y ait pas un rôle aussi important que dans le christianisme, n’y étant pas considéré comme «le dernier prophète».