/finance
Navigation

La Chine, première économie mondiale d’ici 2028 grâce à la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

La Chine dépassera les États-Unis pour devenir la première économie mondiale d’ici 2028, cinq ans plus tôt que prévu grâce à sa gestion de la pandémie de COVID-19, a indiqué le rapport annuel du Centre for Economics and Business Research (CEBR). 

«Pendant un certain temps, un thème primordial de l’économie mondiale a été la lutte pour le pouvoir économique et le soft power entre les États-Unis et la Chine. [...] La pandémie de COVID-19 et les retombées économiques correspondantes ont certainement fait pencher cette rivalité en faveur de la Chine», a affirmé le centre de recherche britannique dans son rapport publié samedi.

Si la Chine a été le premier pays touché par la pandémie, ses mesures rapides et strictes ont permis de contrôler rapidement sa propagation.

La Chine a alors évité une importante récession économique et devrait connaître une croissance de 2% cette année, contrairement aux autres grandes économies mondiales qui ont été paralysées pendant plusieurs mois, est-il précisé dans le rapport.

Une avance qui se ressentira dans les prochaines années, alors que l’économie chinoise devrait augmenter de 5,7% par an jusqu’en 2025, et de près de 4,5% par an entre 2026 et 2030.

En comparaison, l’économie américaine a été la plus touchée par la pandémie. Si un rebond économique est attendu en 2021, cette progression devrait ralentir dans les prochaines années, augmentant de 1,9% par an jusqu’en 2024, puis de 1,6% par la suite.

Le Canada, quant à lui, devrait passer de la 9e place en 2020 à la 8e en 2025 dans le classement économique mondial. Le pays devrait cependant reculer au 12e rang en 2035.

Et selon les prévisions du rapport, le PIB canadien rebondira de 5% en 2021.

«Comme dans d’autres pays, la rapidité du déploiement du vaccin contre la COVID-19 en 2021 déterminera le moment de la reprise économique [au Canada]», conclut l’étude.