/finance/news
Navigation

Cinq mesures à prendre pour faciliter l’achat de votre première demeure

Cartoon young happy man and woman holding a model of new house and thinking about buying dream building, isolated on white, vector illustration. People think about investing for your a common future.
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Puisque l’effort financier requis pour acheter une première maison s’accroît depuis le tournant des années 2000, il vaut mieux s’y prendre à l’avance. Et 2021 est une bonne année pour commencer. 

Selon les prévisions de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), la part du revenu disponible allouée au paiement de l’hypothèque est passée d’environ 15 % au tournant des années 2000 à un peu plus de 21 % en 2020.

Malgré la baisse récente des taux d’intérêt, c’est donc de plus en plus difficile d’être propriétaire. Et selon les économistes de l’APCIQ, cette tendance haussière risque de continuer en 2021. Si vous souhaitez un jour posséder votre propre maison, il vaut donc mieux commencer à vous préparer tout de suite.  

Voici cinq résolutions qui vous permettront de prévoir l’achat de votre première propriété en 2021. 

1. Prévoir les frais d’achat

Il faut d’abord penser à la mise de fonds. Prévoyez un minimum de 5 % du prix d’achat pour une maison de moins de 500 000 $, et 10 % pour la tranche supérieure dans le cas d’une maison plus dispendieuse. Par exemple, pour une maison vendue 350 000 $, le 5 % minimum équivaut à 17 500 $.

Mais la mise de fonds n’est pas tout. Il faut ajouter les honoraires du notaire, les droits de mutation, les frais d’inspection, les frais d’évaluation, les taxes (dans le cas d’une maison neuve), les frais de déménagement, l’achat de nouveaux meubles, etc. Bref, en plus de la mise de fonds, il est recommandé de prévoir un montant qui correspond à environ 3 % du coût d’achat de la maison.

2. Faire un budget mensuel

La deuxième chose à faire est de prévoir les frais mensuels que vous souhaitez allouer à votre propriété. Vous pouvez calculer vos versements hypothécaires avec un calculateur hypothécaire accessible sur le web, par exemple celui de Multi-Prêts. 

Ensuite, il faut calculer le montant des taxes municipales et scolaires, les frais d’entretien (tels que la tonte de la pelouse et le déneigement), l’électricité et les assurances. Prévoyez aussi un montant pour les rénovations. 

3. Se donner des objectifs

Il est plus facile d’accumuler la mise de fonds et les frais d’achat en se donnant de petits objectifs mensuels. Notez que selon l’APCIQ, il faut en moyenne cinq ans pour économiser la mise de fonds minimale à l’achat d’une première maison. 

D’un côté, vous pourriez épargner un montant mensuel à chaque paye, et de l’autre, vous pouvez aller encore plus vite en limitant les dépenses non essentielles. Par exemple, limitez le restaurant ou encore l’achat de cigarettes si vous êtes fumeur. 

4. Diminuez vos dettes

C’est plus difficile d’emprunter pour une hypothèque si vous avez beaucoup de dettes et que vous payez déjà beaucoup d’intérêt tous les mois. 

Avant de demander une hypothèque, l’idéal est de réduire les dettes qui affectent négativement votre dossier de crédit. 

Commencez par liquider vos plus petites dettes et attaquez-vous ensuite aux plus grands emprunts. 

5. Obtenir une préautorisation hypothécaire

Lorsque vous serez prêt à acheter votre maison, passez à la banque afin d’obtenir une préautorisation hypothécaire. 

Après l’analyse de votre dossier d’emprunteur, la banque vous autorisera à emprunter un certain montant et gèlera votre taux pour une période donnée. 

Vous pourrez ensuite avoir une meilleure idée de la maison que vous pouvez vous permettre d’acheter.  

Conseils

  • Avant d’acheter votre maison, assurez-vous d’avoir les reins solides, par exemple en étant certain de pouvoir payer les rénovations qui surviendront au fil des ans.  
  • Il vaut parfois mieux revoir à la baisse nos ambitions. Si la maison de vos rêves n’est pas à votre portée, rien ne vous empêche d’acheter plus petit, sinon d’attendre que le marché soit plus favorable ou que vous soyez en meilleure posture financière. 
  • En plus de la mise de fonds et des frais d’achat, il est important de conserver un fonds d’urgence pour les imprévus.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.