/opinion/blogs/columnists
Navigation

Merci pandémie

Coup d'oeil sur cet article

Même en pandémie, il y a moyen de dire merci :

  • Merci à toutes ces Québécoises et tous ces Québécois qui se sont improvisés boulangers en façonnant leur pain de leurs propres mains. Vous avez prouvé qu’on n’était pas nés pour un petit pain, mais bien pour une bonne miche maison.
  • Merci aux ridules de nos yeux. Sans elles, il aurait été difficile de montrer que l’on sourit avec notre masque dans la face.
  • Merci aux désinfectants, sauf le maudit gluant... les connaisseurs savent. 
  • Merci aux conférences de presse de 13 h en confinement. Ça nous donnait une bonne raison de passer au salon et ainsi d’avoir l’impression qu’un monde nouveau s’ouvrait à nous juste parce qu’on changeait de pièce.
  • Merci aux appels vidéo de nous avoir fait pogner les nerfs. On s’est sentis vivants en essayant d’activer notre caméra qui ne fonctionnait pas une fois sur deux.
  • Merci aux caissières qui derrière leur forteresse de plexiglas, ont su nous offrir gratuitement un produit essentiel : la chaleur humaine.
  • Merci aux petites marches de santé. En plus de nous faire changer d’air, de favoriser notre bonne digestion, elles nous ont fait découvrir (de manière prématurée pour certains) les petits plaisirs de la retraite.
  • Merci aux files d’attente. En attendant de rentrer dans le magasin, on avait le temps de se demander si on en avait vraiment besoin.
  • Merci à vous conducteurs de panier d’épicerie qui respectaient le sens des flèches dans les allées. La SAAQ devrait mettre une note positive dans votre dossier de conduite.
  • Merci au papier de toilette de ne pas nous avoir « flushés » en début d’année, on a eu bien peur, mais ça s’est bien déroulé.
  • Et finalement, au personnel du réseau de la santé, aux enseignants et enseignantes et aux travailleurs essentiels, tout simplement et sincèrement merci.