/finance/news
Navigation

Comment choisir judicieusement un nouveau système d’alarme

AdobeStock_215825029 [Converti]
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le marché immobilier ne dérougit pas et les nouveaux propriétaires magasinent des systèmes d’alarme. Voici des idées à retenir.

Un système d’alarme est-il superflu ? Une propriété sans système d’alarme a quatre fois plus de risques d’être cambriolée. Et si les malfaiteurs entrent chez vous malgré tout, ils y passent moins de temps : les pertes sont donc bien moindres. 

Selon un sondage auprès des chefs de police américains, 85 % d’entre eux croient que les systèmes d’alarme découragent les voleurs.

C’est pourquoi les assureurs incitent leurs clients à se doter d’un système d’alarme branché à une centrale de surveillance, accordant même des rabais : jusqu’à 150 $ à l’achat, de 10 % à 30 % sur la prime.

D’autant plus que certains systèmes permettent de détecter la présence de fumée ou de monoxyde de carbone, ou se complètent de sondes pour détecter les infiltrations d’eau, le froid (pannes de chauffage) ou les bris de verre.

Beaucoup d’options

La technologie évolue à une vitesse ahurissante. La plupart des systèmes résidentiels peuvent être commandés à distance avec le téléphone, ou par un écran tactile (les claviers numériques sont dépassés). On peut donc armer ou désarmer à distance. D’autres sont jumelés avec des panneaux d’accès et des caméras de surveillance (intérieurs et extérieurs). Ces gadgets permettent de contrôler les visites d’ouvriers ou de livreurs avec des codes dédiés (l’an dernier, Walmart et Amazon offraient à leurs clients de quelques villes tests américaines de remplir eux-mêmes leurs frigos en leur absence...).

Les systèmes résidentiels comportent des contacts de porte et des détecteurs de mouvements dans les pièces stratégiques. La plupart sont sans fil. Les systèmes filaires sont plus fiables, mais plus chers d’installation.

Les panneaux de contrôle peuvent être reliés à une centrale par ligne téléphonique classique, par internet ou cellulaire. Ce dernier est plus apprécié, car il fonctionne même si on coupe vos fils ou s’il y a une panne d’internet ou d’électricité. Et si vous changez de routeur, votre vie se complique singulièrement.

Attendez-vous à payer entre 400 $ et 1000 $ pour une installation de base et 35 $ et plus par mois pour la télésurveillance. Certains offrent l’installation gratuite contre une mensualité d’environ 50 $ et un contrat d’au moins trois ans... qu’il faut payer même si vous déménagez. Et certaines applications coûtent entre 10 $ et 20 $ par année. 

CONSEILS