/news/coronavirus
Navigation

Québec veut serrer la vis aux touristatas du Sud

Le gouvernement demande à Ottawa d’augmenter les mesures de contrôle

Coup d'oeil sur cet article

Québec lève le ton face aux voyageurs partis à l’étranger et presse Ottawa d’imposer dès maintenant des suivis plus stricts aux quarantaines ainsi que des tests de dépistage au départ et à l’arrivée.

• À lire aussi: Les touristatas seront-ils vraiment surveillés?

• À lire aussi: La nouvelle souche détectée au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

« On veut éviter de revivre ce qui s’est passé après la semaine de relâche au printemps, et pour ne pas rejouer dans le même film, on a demandé au fédéral, qui est responsable de faire appliquer la loi sur la quarantaine, de mettre en place trois mesures », a dit mardi en conférence de presse le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Choqué par les images rapportées par Le Journal de Québécois qui font la fête dans des tout-inclus au Mexique, il a réitéré que la situation est déjà inquiétante, car le nombre de nouvelles infections ne baisse pas depuis plusieurs semaines.

Mardi, la province enregistrait 2381 nouveaux cas, 64 décès et sept hospitalisations de plus. Pour resserrer le contrôle des voyageurs qui reviendront au pays après leur séjour à l’étranger et limiter la propagation de la COVID-19, le ministre Dubé souhaite qu’Ottawa s’assure qu’ils ne ramènent pas le virus chez nous.  

  • Écoutez la journaliste Clara Loiseau à propos de son séjour dans un tout-inclus au Mexique   

Pas de vol sans test

D’abord, ils devront avoir passé un test négatif dans le pays où ils se trouvent avant de pouvoir embarquer sur un vol de retour. Si le test est positif, ces derniers devront alors attendre de recevoir un diagnostic négatif pour rentrer au pays.

Le ministre a été clair que les touristes bloqués à l’étranger devront assumer leurs frais. Des tests de dépistages rapides, gérés et fournis par le fédéral, ont également été demandés dans les aéroports internationaux pour les voyageurs de retour ici.

Pour finir, Québec a également exhorté le gouvernement Trudeau d’augmenter les vérifications physiques auprès des citoyens qui sont de retour au pays, afin d’avoir la certitude qu’ils respectent scrupuleusement la quarantaine.

Les amendes prévues varient de 800 à 750 000 $ pour les contrevenants.

Des touristes qui font la fête sans aucune précaution dans le Sud.
Photo Clara Loiseau
Des touristes qui font la fête sans aucune précaution dans le Sud.

« Si ce n’était que de moi, [ces mesures seraient en place] à compter de demain matin, mais on est en discussion et on va continuer les discussions au cours des prochaines heures », a assuré M. Dubé.

Selon nos informations, le fédéral devrait adopter un nouveau décret dès le 5 janvier afin de mettre en place les mesures demandées par Québec.

Fédéral incohérent

Par courriel, l’attaché de presse de la ministre canadienne de la Santé Patty Hajdu a simplement indiqué que « des discussions sont en cours avec les provinces. »

Pour Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois, le comportement du gouvernement Trudeau est totalement incohérent.

« Je ne m’attendais jamais à ce qu’après les déboires dans nos aéroports lors de la première vague, on soit aussi mal organisé pour la deuxième. Mercredi seulement, on prévoit le retour de 3000 voyageurs, il y a un gros enjeu », soutient-il.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres