/news/green
Navigation

Les histoires animalières qui ont marqué 2020

Les histoires animalières qui ont marqué 2020
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Charmants, comiques ou désarmants, les animaux ont l'art de s'inviter dans l'actualité de façon surprenante. Retour sur quelques-unes des meilleures anecdotes de 2020 impliquant nos amis du règne animal.

Une baleine en ville

Secoués par un printemps désastreux, les Montréalais ont eu droit à une surprise de taille qui est venue remonter le moral d'une métropole atterrée; un rorqual à bosse égaré. La «baleine de Montréal», arrivée à Montréal le 30 mai, est rapidement devenue la coqueluche de la ville, attirant des milliers de citoyens qui se sont pris de passion pour leur nouvelle mascotte. Après une dizaine de jours passés à épater la galerie avec ses pirouettes aux abords du pont Jacques-Cartier, le mammifère marin a connu une fin tragique en étant percuté mortellement près de Varennes. 

Les histoires animalières qui ont marqué 2020
Photo d'archives, Agence QMI (Joël Lemay)

Phoque de Laval

Moins imposant, mais tout aussi divertissant, un phoque barbu a opté, lui, pour une visite à Laval à la fin juin. Le sympathique mammifère marin s'était donné en spectacle pour la Saint-Jean-Baptiste à la marina Bo-Bi-No, s'ébattant dans l'eau et se prélassant sur les quais au grand bonheur des riverains. Ces animaux sont connus pour remonter parfois jusqu'à Trois-Rivières, mais c'était un premier signalement du genre sur l'île Jésus. 

Une dinde de Pâques

Manifestement mêlée dans ses festivités, une dinde noire a volé la vedette à Ottawa, non pas à Noël ou à l'Action de grâce, mais bien lors de la fin de semaine de Pâques. L'imposant volatile, généralement observé à se promener tranquillement au sol, a réussi à plonger quelque 1400 ménages dans le noir en allant s'emmêler dans des fils électriques, à la stupeur des employés d'Hydro Ottawa qui peinaient à en croire leurs yeux lorsqu'ils sont partis en quête de la source de la coupure de courant. 

Dindon-«vélociraptor»

Il faut dire que les dindes noires de la région de Gatineau-Ottawa ont un don pour faire parler d'elles. Toujours dans la capitale fédérale, un autre volatile hargneux a décidé de s'attaquer à un joggeur, qui a raconté sa mésaventure au 24 Heures. Ailes sorties, serres droites devant; l'oiseau a foncé directement sur le coureur, lui causant des égratignures au dos, tout en faisant preuve d'une agilité déconcertante pour éviter les coups de pied que le malheureux a tenté de lui donner, avant de pouvoir prendre ses jambes à son cou. 

Des ébats vaches

Un homme avait eu l'étrange idée, en avril dernier, de s'introduire en pleine nuit dans une étable de Saint-Simon-les-Mines, en Beauce, où il s'est fait un devoir d’«inséminer», à sa façon, une pauvre vache qui n'avait rien demandé. Les ébats zoophiliques, captés par une caméra de surveillance, avaient fait le tour du web en une traînée de poudre, menant finalement à l'arrestation de l'amateur de bestialité trois semaines plus tard. 

Vol de corbeau

Voler un chien de race ou un rare animal exotique, c'est une chose. Mais un corbeau? C'est pourtant l'idée incongrue qu'ont eue de mystérieux inconnus qui s'étaient infiltrés en novembre au zoo Ecomuseum, dans l'ouest de l'île de Montréal, pour y kidnapper Kola. Réalisant possiblement le ridicule de la situation, les malfaiteurs ont finalement ramené le corbeau au bercail quelques semaines plus tard. L'oiseau, en bonne santé, a pu se remettre de ses émotions entre les mains de ses soigneurs, rassurés d'avoir pu le retrouver. 

Des perroquets à la langue sale

Billy, Elsie, Jade, Tyson et Eric, cinq perroquets gris du Gabon domiciliés au Lincolnshire Wildlife Centre, au Royaume-Uni, ont acquis une renommée internationale cet automne pour les vocalises, disons... évocatrices! Les cinq oiseaux à la langue sale prenaient un malin plaisir à injurier les visiteurs du zoo qui le leur rendaient bien, à un point tel qu'ils avaient dû être séparés par leurs gardiens. 

Un cochon fait courir la police

À Stamford, dans le Connecticut, des policiers ont troqué leur mission habituelle de traque des mécréants, en avril, pour se lancer sur la piste d'un petit cochon en fuite. L'habile porcin, fier de sa nouvelle liberté, a cependant entraîné les agents à ses trousses dans une longue course-poursuite rocambolesque d'environ 45 minutes, entièrement captée par les caméras personnelles des policiers, et ce, pour le plus grand bonheur des internautes. 

Un poisson-gorge

Faute de savoir où cacher un poisson qu'il venait d'attraper à mains nues sous l'eau, un pêcheur égyptien a eu la mauvaise idée, en novembre, d'enfoncer l'animal dans sa bouche. Le pauvre poisson s'est alors retrouvé coincé dans la gorge du malheureux. Ce dernier, presque incapable de respirer, a dû se faire opérer d'urgence lors d'une opération surréaliste qui a été filmée pour retirer l'intrus qui était toujours vivant. 

Une mouche au débat

Moment attendu de la campagne électorale américaine, le débat entre les candidats à la vice-présidence Kamala Harris et Mike Pence a vu les deux protagonistes se faire voler la vedette par... une mouche! Pile au moment où le colistier de Donald Trump prononçait les mots «c'est une grande insulte», l’insecte s'est posé sur sa tête et est demeuré en place pendant un long moment, sans que M. Pence, stoïque, ne cherche à l'éloigner une seule fois. Il n'en fallut pas plus pour que toute la communauté internaute rivalise de blagues et de mèmes, y compris l'équipe de Joe Biden qui s'était prêtée au jeu.

Les histoires animalières qui ont marqué 2020
AFP